Réhabilitation de la Casbah de Ténès (Chlef) : L’étude des travaux d’urgence avancée à 50%

jeudi 23 mai 2019 à 9:57
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

L’étude des travaux d’urgence relatifs au projet de réhabilitation de la Casbah de Ténès (Chlef) est avancée à 50%, a-t-on appris, lundi, auprès de la direction de la culture de la wilaya.

«Le taux d’avancement de l’étude des travaux d’urgence relatifs au projet de réhabilitation de la Casbah de Ténés, engagée par un bureau d’études algérien, dans le cadre du Plan permanent de sauvegarde et restauration du secteur protégé de la casbah de Ténès est estimé à 50%», a indiqué à l’APS le chargé du service du patrimoine auprès de cette direction, Mohamed Guendouzi. L’opération a touché, à ce jour, six monuments archéologiques et 44 bâtisses sur un total de 63, dont le niveau du danger est classé en A, a-t-il précisé. Il a ajouté que l’étude en question est prévue à la réception en «juin prochain», parallèlement à un cahier de charges fixant les modalités de travail des entreprises spécialisées en la matière, en perspective de l’ouverture des plis de l’appel d’offres lancé à cet effet.

Selon le responsable, cette étude a pour objectif de faire un diagnostic et examen topographique des bâtisses et monuments menaçant ruine au niveau de la Casbah de Ténes, tout en fixant les conditions de restauration des vestiges (vielles pierres notamment) à son niveau, et de confortement des bâtisses en ruine notamment. L’équipe technique composant ce bureau d’études (entre architectes, chercheurs et historiens) est, également, chargée de procéder à un examen poussé du tissus urbain de la Casbah de Ténes, en vue d’en connaitre l’état exacte, et partant déterminer les causes à l’origine de l’effondrement et des fissures au niveau des bâtisses. M.Guendouzi qui s’est félicité des facilitations assurées par les habitants de la vieille Casbah de Ténes à l’équipe de techniciens en place, a signalé l’affectation d’une enveloppe de 100 millions de da pour l’opération.

Le Plan permanent de sauvegarde et restauration du secteur protégé de la casbah de Ténes est reparti en trois étapes. La première porte sur la réalisation de travaux d’urgence devant profiter notamment à des bâtisses et monuments accusant une très forte dégradation (niveau de danger A). La 2eme étape porte sur des travaux de restauration à moyen terme, avant la proposition à long terme (3eme étape) de projets de développement en conformité avec le cachet architectural du site et de son histoire. Ce secteur protégé a été classé en 2007, avant de bénéficier, en 2010, d’un Plan permanent pour sa sauvegarde et restauration. Le vieux Ténes remonte à 262 de l’hégire (785 grégorien), est-il indiqué de même source.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,206 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5