Récupération de terres agricole à Oran : Plus de 600 hectares non exploités déclassés à Bethioua

samedi 5 janvier 2019 à 21:53
Source de l'article : Reflexiondz.net

Sur instruction du wali d’Oran M Mouloud Chérifi, une vaste opération de récupération des assiettes agricoles non exploitées à l’intérieur du tissu urbain a été lancée par la commission de wilaya, pour combler le déficit en matière de foncier à l’intérieur des agglomérations urbaines.

Cette commission de wilaya, mise en place, il y a plus de cinq années, a été réactivée pour permettre de récupérer toutes les assiettes non exploitées par des agriculteurs, en application du décret exécutif 03-313, et ce, afin d’injecter des programmes d’utilité publique. Ces projets concernent la réalisation de logements sociaux, de LSP et aussi de logements entrant dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire (RHP), ainsi que des infrastructures sportives et culturelles. La dernière opération lancée, il y a plus de trois années, avait permis de récupérer un important portefeuille foncier dans les communes de Misserghine, Mers El Hadjadj, El Ançor, Bousfer, Boutlélis, Sidi Chahmi, Tafraoui et Oued Tlélat. Entre autres projets, la réalisation de 145 logements à Misserghine, 29 logements à Mers El Hadjadj, 69 logements à El Ancor, une maison de jeunes à Tafraoui, notamment. Une première opération, lancée en 2011 avait permis la récupération d’une superficie de 166,5 ha de terres agricoles, situées à l’intérieur du tissu urbain, pour la projection d’équipements d’utilité publique. Les 166 ha récupérés sont répartis entre les communes d’Es-Senia, Bir El Djir et El Kerma. Concernant les projets inscrits sur ces assiettes, il y a lieu de citer la réalisation d’un Centre de formation professionnelle de 200 places pédagogiques et d’un internat de 60 lits, à Aïn El-Beida, dans la commune d’Es-Senia et la réalisation d’un espace de loisirs et de détente sur une superficie de 78 ha, sur des terrains récupérés près de Dhaya Morsli. Dans le cadre de la prise en charge des familles, touchées par les inondations, dans la commune d’El Ançor, des terrains ont été récupérés à Sidi Hamadi, pour la réalisation de 50 logements ruraux. Une autre parcelle à Gueddara, dans la même commune, pour la réalisation de 50 autres logements ruraux. Dans la commune de Hassi Mefsoukh, un terrain a été récupéré pour la réalisation d’une école fondamentale. Il est à souligner que la saturation du portefeuille foncier dans la commune d’Oran et dans la plupart de  celles non exploitées et situées à l’intérieur du tissu urbain. Une solution qui permet de prendre en charge les équipements publics prioritaires, notamment les programmes de logements et les infrastructures scolaires et sanitaires. Signalons, enfin, que plus de 600 ha de terres agricoles  viennent d’être déclassés dans la commune de Bethioua, au profit de la nouvelle zone industrielle où sont implantées des entreprises industrielles à l’image de  l’importante  usine de la société turque Tosyali.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
33 queries in 7,084 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5