Réalisation de la piste de l’aéroport d’Alger : Cosider remplace l’ETRHB

jeudi 21 novembre 2019 à 12:49
Source de l'article : Algerie-eco.com

La réalisation de la piste principale de l’aéroport international d’Alger a été confiée officiellement au groupe public Cosider après la résiliation du contrat avec le groupe privé ETRHB.

Selon un communiqué des services du premier ministère, cette décision a été prise lors d’une réunion du Gouvernement tenue mercredi présidée par Premier ministre Noureddine Bedoui.

Ainsi, le Gouvernement a approuvé un marché de simple gré à gré entre le ministère des Travaux publics et des transports et le groupe Cosider pour le parachèvement de la piste principale de l’aéroport d’Alger.

Selon la même source, le projet doit être achevé dans un délai de six mois au lieu de 12 mois. Cosider est appelé à mettre tous les moyens matériels et humains pour achever la réalisation, dans les délais impartis, de cette piste.

Pour rappel, le Gouvernement a décidé le 9 octobre dernier de résilier le contrat avec le groupe ETRHB Haddad, entreprise réalisatrice de la piste principale de l’aéroport international d’Alger.

Cette décision a été prise lors d’une réunion du Gouvernement, avait indiqué un communiqué des services du premier ministère, précisant qu’après « la connaissance du cas d’incapacité de l’entreprise chargée de réaliser la piste principale de l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene dont le taux d’avancement n’a pas dépassé 40% avec le dépassement du délai imparti 36 mois », et « compte tenu des engagements de l’Algérie vis à vis de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OAIC), et des difficultés que connait l’aéroport d’Alger et l’impact négatif de cette situation sur ses recettes et sur l’économie nationale en général ».

Le communiqué avait précisé que « suite aux deux mises en demeure adressées à l’entreprise défaillante, le Premier ministre a donné des instructions fermes au ministre des Travaux publics et des Transports à l’effet de résilier immédiatement le contrat avec l’entreprise en question », et « de reprendre le projet avec une autre entreprise qualifiée et compétente pour parachever ce projet stratégique », tout en veillant « à la qualité des travaux devant répondre aux normes internationales, et à la réduction des délais de réalisation de cette infrastructure de grande envergure en la mettant aussi tôt au service de l’économie nationale ».

Rappelons également que le groupe ETRHB, dont le patron Ali Haddad est en détention de puis avril dernier, vit une situation financière très difficile, notamment, le gel des comptes bancaires du groupe. Un administrateur a été désigné par la Justice à la tête du groupe privé.

Arezki Benali

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
79 queries in 0,222 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5