RDC: huit morts dans des manifestations interdites

RDC: huit morts dans des manifestations interdites

Huit personnes ont trouvé la mort dimanche et une centaine d’autres ont été arrêtées à Kinshasa et à Kananga dans le centre de la République démocratique du Congo (RDCongo), lors de manifestations de catholiques contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, interdites par les autorités. M. Kabila a assuré que la publication de l’échéancier qui prévoit la tenue de la présidentielle au 23 décembre 2018 « conduit de manière irréversible vers l’organisation des élections ». Mais les catholiques congolais ont manifesté dimanche car il y a un an un accord était signé, sous l’égide des évêques, prévoyant des élections fin 2017 pour organiser le départ de M. Kabila, dont le mandat s’est achevé en décembre 2016.