Rapatriement de migrants : l’Italie accorde 1md USD aux pays coopératifs!

Rapatriement de migrants : l’Italie accorde 1md USD aux pays coopératifs!

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini a annoncé une visite pour la Tunisie, le Maroc et l’Algérie qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la migration, affirmant que son pays est prêt à débloquer un milliard de dollars pour la réalisation des projets économiques et des investissements dans les pays maghrébins, de l’Afrique du nord et subsahariens.

Par ailleurs, il a promis de refouler les migrants arrivés en Italie vers leurs pays d’origine, tout en accélérant davantage les démarches de rapatriement en contrepartie d’aides au développement.

Le ministre italien a indiqué dans une interview à “Sky TG24” qu’il œuvrait à protéger les frontières de son pays contre les flux migratoires. C’est dans cette optique qu’il a décidé de se rendre prochainement en Tunisie, au Maroc et en Algérie mais sans pour autant avancer de date.

D’après Matteo Salvini, Rome accordera une aide d’un milliard de dollars aux pays maghrébins et africains -touchés par le phénomène de la migration- en vue de monter des projets et à mettre en place des programmes d’investissement pour la création des emplois à des centaines de milliers de personnes qui tentent de prendre le large pour atteindre l’Europe.

Pour ce qui est des aides économiques que l’Italie entend accorder aux pays concernés, Salvini a expliqué que des accords bilatéraux devraient contenir des clauses portant rapatriement immédiat et inconditionnels des migrants vers leurs pays d’origine.

Ainsi, ces aides économiques seront tributaires de la coopération des Etats d’où proviennent les migrants clandestins.

S’agissant des demandeurs d’asile politique, le responsable italien a estimé qu’il était absurde que l’Italie continue de dépenser pour ces gens qui vivent dans des hôtels et commettent de différents crimes et délits.

De l’avis de Matteo Salvini, la nouvelle législation prévoit une clause de rapatriement immédiat de demandeur d’asile dès lors qu’il commette un crime ou un délit.

Pour l’homme politique – connu pour son hostilité envers les migrants maghrébins et africains- il serait inutile de dépenser de l’argent et de perdre du temps pour prendre le large pour rejoindre l’Italie car les migrants seront du coup reconduits vers leurs pays de départ.

Hassen Houicha / Traduit par: Moussa. K.