Rahabi réagit aux déclarations de Saâdani !

Dans un entretien accordé à TSA Algérie, l’ancien ministre de la communication, Abdelaziz Rahabi a réagi, aux déclarations de l’ancien SG du FLN, Amar Saâdani sur la question du Sahara occidental.

M. Rahabi n’était pas surpris par les déclarations de Saadani, car selon lui, « Saadani a cherché déjà par le passé, alors qu’il n’exerçait plus de responsabilité publique, à rompre le consensus national autour de certaines questions de politique étrangère ».

Pour Rahabi, « Saadani doit peut-être penser que n’étant plus en fonction, il n’était plus tenu par le respect de la diplomatie de son pays. Cela renseigne parfaitement sur la nature du pouvoir de Bouteflika marqué par la déliquescence de l’État et l’absence de discernement chez ses plus hauts responsables, juste tenus par un devoir d’allégeance ».

L’ancien ministre de la communication estime que les declarations de Saadani « coïncide avec des échéances internes incertaines, une fragilité de l’institution présidentielle, traditionnellement socle du pouvoir en Algérie, et une implication publique du commandement de l’armée dans la recherche de la sortie de crise. »

« L’ancien président de l’APN pourrait être tenté de penser en flattant par ailleurs l’armée, pouvoir provoquer un débat public sur la question de la position de l’Algérie sur le Sahara occidental », a-t-il ajouté.