Rahabi :« le pouvoir cherche à neutraliser le Hirak »

samedi 19 octobre 2019 à 16:41
Source de l'article : Algerie360.com

Dans interview accordée au journal français Le Monde ce samedi, l’ancien ministre Abdelaziz Rahabi a critiqué l’élection présidentielle prévue pour le 12 décembre prochain.

M. Rahabi a estimé que « le pouvoir cherche à neutraliser le Hirak. Un faible taux de participation va entacher la légitimité et la crédibilité de celui qui sera élu ».

« À défaut d’accompagner le Hirak, le pouvoir cherche à le neutraliser dans une tentative d’assurer la continuité du système Bouteflika. Le principe d’une élection n’est pas rejeté. Ce qui est rejeté, ce sont les conditions dans lesquelles elle va se dérouler. Or les conditions d’une élection régulière et transparente ne sont pas réunies », a indiqué Abdelaziz Rahabi.

« Je ne peux pas accepter que la presse subisse toutes ces formes de répression et de chantage. Je ne peux pas accepter que des jeunes aillent en prison pour avoir manifesté ou avoir porté un emblème amazigh. Je ne peux pas accepter que ce soit l’administration actuelle et le dernier gouvernement Bouteflika qui organisent les élections », a ajouté l’ancien ministre.

« La demande de démocratie en Algérie est endogène, ce n’est pas une greffe voulue par l’étranger. Le pouvoir a des réflexes sécuritaires en emprisonnant et en réduisant au silence les opposants et les médias, alors que la crise est politique. Et la solution est forcément politique », a-t-il expliqué.

« Un faible taux de participation va entacher la légitimité et la crédibilité de celui qui sera élu. Un candidat élu dans ces conditions hypothèque forcément sa présidence. J’ai peur qu’on mette en place les conditions d’une ingouvernabilité de l’Algérie », a encore ajouté M. Rahabi.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
78 queries in 0,451 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5