Huwaei Connect 2020
Huwaei Connect 2020

Rahabi : « J’ai demandé au pouvoir de prendre des mesures d’apaisement »

Rahabi : « J’ai demandé au pouvoir de prendre des mesures d’apaisement »

Présent parmi les participants aux assises nationales de la démocratie organisées par les forces du Pacte de l’alternative démocratique (PAD), l’ancien ministre Abdelaziz Rahabi a réitéré sa vision pour une sortie de crise rapide.

« J’ai demandé au pouvoir de prendre des mesures d’apaisement et de confiance, comme la libération des détenus politique, la levée de la tutelle sur les médias, la protection et l’accompagnement du hirak », a indiqué Abdelaziz Rahabi, ajoutant que « le dialogue doit se faire sur la base de concessions du pouvoir et de l’opposition et le plafond du dialogue est connu, c’est les revendications du hirak ».

L’ancien ministre a rappelé que l’idée du dialogue est « venue de l’opposition à Mazafran en 2014, puis en 2016 lorsque toute l’opposition avait demandé de lancer avec le pouvoir une transition démocratique souple, progressive et consensuelle. »

« Il appartient au pouvoir de prendre des décisions fortes et d’envoyer des signaux indiquant que son intention est bonne », a-t-il souligné.