Rachid Belhadj : « il faut trouver des solutions pour stopper l’émigration de l’élite algérienne »

Rachid Belhadj : « il faut trouver des solutions pour stopper l’émigration de l’élite algérienne »

S’exprimant à l’occasion de son passage sur les ondes de l’émission l’Invité de la rédaction de la Chaîne III de la Radio algérienne, le président du syndicat des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires et chef de service de la médecine légale au CHU de Mustapha Pacha et président du conseil scientifique de la faculté de médecine d’Alger, le professeur Rachid Belhadj a évoqué l’hémorragie qui frappe le secteur de la santé à travers l’émigration massive de médecins et paramédicaux, chèrement formés par l’Algérie, vers d’autres pays, essentiellement vers l’Europe.

« En cette période charnière de l’histoire de l’Algérie, l’élite algérienne tient encore une fois à être un acteur agissant et essentiel dans les changements radicaux qui s’opèrent aujourd’hui pour une Algérie nouvelle. Les professionnels de la santé ne sont pas en reste et tiennent régulièrement des rencontres-débats, aboutissent à des consensus et avancent des propositions issues de la réalité du terrain et «conformes aux indicateurs sociculturels de la société algérienne », a déclaré Pr Belhadj

« Les professionnels de la santé ont de tout temps tiré la sonnette d’alarme sur la gestion catastrophique sur un secteur aussi sensible »‘ a-t-il expliqué.

« Après tant d’années d’études, de travail, d’efforts soutenus, l’on arrive à une situation où ni le praticien, ni le patient ne sont épargnés de cette réalité désastreuse », a déploré Rachid Belhadj

« En tant que spécialistes, nous avons beaucoup de choses à dire et à proposer », dit-il en soulignant qu’en dépit de tous les efforts, les professionnels de la santé n’ont jamais été écoutés et cela dure depuis des années.