Qui participera aux JO de Tokyo pour l’Algérie ?

Le monde entier s’apprête dans quelques mois, à tourner autour du Japon et des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, dès le 24 juillet prochain… Certains sportifs algériens ont déjà obtenu leur billet pour cette échéance qui a tout d’un rêve pour certains. Quels sont ces athlètes ou équipes qui sont assurés de voler vers le Japon ?

Une histoire grandissante 

L’Algérie a remporté dans son histoire olympique, 17 médailles dont 5 titres. Véritables héros en leurs terres, ils sont quatre athlètes et un boxeur à avoir associé leur nom à celui de “champion olympique”.  

En 1992, Hassiba Boulmerka est devenue, en 3 minutes et 55 secondes, la première athlète à glaner une médaille d’or olympique pour son pays. C’est à Barcelone sur 1500 mètres qu’elle s’est offert ce privilège. Quatre ans plus tard, son compatriote Noureddine Morceli levait les bras sur la même discipline, en 1996. Icône du sport fennec, il aura durant sa carrière, tenu la bagatelle de sept records du monde successifs. 

La même année, Hocine Soltani, boxeur émérite devenait sous la houlette amateur, champion olympique de boxe en poids léger, quatre ans après avoir glané le bronze à Barcelone cette fois-ci en poids plumes. Natif de Thénia, il nous a quittés au coeur d’un destin tragique en 2002. 

Le 1500 mètres est une discipline reine dans l’athlétisme algérien. Pour preuve, quatre des cinq médailles d’or nationales sont issues de cette discipline. Nouria Mérah-Benida a imité ses aïeuls en 2000 à Sydney, avant que Taoufik Makhloufi ne fasse de même, douze ans plus tard à Londres.  

Sportif algérien le plus médaillé de l’histoire aux Jeux, il rempilera cette saison encore à Tokyo pour tenter d’accrocher une quatrième médaille olympique à son cou après celles obtenues à Londres et Rio. Il y a fort à parier que les experts le définiront comme l’un des favoris au titre olympique dans quelques mois. Il a les capacités pour redevenir champion olympique et c’est évidemment son objectif principal depuis désormais 4 ans.

Les qualifiés 

Lors des dernières olympiades d’été à Rio, 65 athlètes nationaux étaient partis exercer leur spécialité au Brésil. Si beaucoup de qualifications individuelles et collectives arriveront à terme peu de temps avant l’échéance olympique, certains ont déjà validé leur ticket olympique. 

Légende : Qui remportera une médaille pour l’Algérie ?

C’est le cas notamment de trois cyclistes dont devrait faire partie Azzedine Lagab, récent vice-champion d’Afrique. L’aviron enverra lui deux athlètes quand le canoë-kayak, un unique participant. En réalisant les minimas olympiques sur 100 mètres avec 48,51, Oussama Sahnoune ira nager pour l’Algérie en juillet prochain au pays du soleil levant. En attente de repêchages éventuels, deux véliplanchistes sont assurés de disputer les Jeux Olympiques. C’est pour le moment une petite déception pour ce sport grandissant en Algérie puisque le président de la fédération Hassan Djilali avait annoncé vouloir qualifier quatre athlètes. 

Si leurs qualifications ne sont pas encore officielles, il y a de fortes chances que la Karatéka Lamia Matoub et l’haltérophile Walid Bidani décrochent leur ticket pour aller défendre les couleurs vertes au Japon. Ils seront dans ce cas, de véritables chances de médailles tant ils comptent actuellement parmi les meilleurs mondiaux dans leurs disciplines respectives. 

Les footballeurs ne seront pas présents après le fiasco du dernier tournoi olympique. Le comité national olympique a d’ailleurs appelé à la mobilisation en janvier dernier puisqu’à moins de 6 mois de l’échéance, seuls 13 sportifs algériens étaient officiellement qualifiés pour les Jeux…

La pression sera élevée pour ces athlètes qui devront accompagner Makhloufi, seul point positif de la nation algérienne lors des derniers Jeux de Rio où le bilan fut plutôt négatif. 

Les handballeurs doivent y croire 

Légende : La montagne semble insurmontable pour les handballeurs

Suite à leur troisième place obtenue à la dernière CAN lors de la petite finale et aux dépens de l’Angola, les handballeurs algériens ont gagné le droit de rêver aux Jeux. En passant par un tournoi de qualification olympique, la tâche s’annonce presque impossible pour ne pas exclure totalement les chances de l’équipe fanion. Tout est possible dans le sport, mais lors du 17 au 19 mars dans le tournoi mondial 3, quatre équipes s’affronteront et seules deux iront à Tokyo. En affrontant l’Allemagne chez elle, la Slovénie puis la Suède, il faudra que l’Algérie compile deux ou trois miracles pour participer aux cinquièmes Jeux Olympiques de son histoire.