Quelle sera la réponse de la rue demain ?

jeudi 19 septembre 2019 à 22:28
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Les appels à des marches historiques ce vendredi dans toutes les villes du pays, notamment à Alger, annoncent une mobilisation exceptionnelle.

Le mouvement du 22 février vivra demain son 31e vendredi de mobilisation. Un vendredi bien particulier, puisqu’il intervient après la convocation officielle du corps électoral pour une élection présidentielle fixée au 12 décembre, mais aussi au lendemain d’un discours du chef d’état-major de l’ANP, le général Ahmed Gaïd Salah, annonçant un ordre donné à la Gendarmerie nationale d’interdire l’accès à la capitale pour les transporteurs publics venus d’autres wilayas du pays et de saisir les bus et les autocars.

C’est dans ce contexte qu’Alger est appelée à se mobiliser. Mais aussi l’ensemble des villes du pays. La réaction de la rue à ces derniers développements politiques est attendue forte et significative. Les manifestations de vendredi seront à la fois un défi et un test pour le mouvement populaire.

Un défi face à cette énième tentation répressive du pouvoir et face aussi à l’interdiction d’accéder à Alger pour manifester. Une forte mobilisation dans la capitale, ce vendredi, sera la réponse attendue à la décision du chef d’état-major de l’ANP. D’ores et déjà, des appels sont lancés sur les réseaux sociaux pour une mobilisation massive. Les manifestations de vendredi seront un test pour le mouvement, dans la mesure où une forte mobilisation confirmera l’engagement des Algériens dans le hirak. Les manifestants auront donc à réaffirmer le rejet déjà exprimé de l’élection présidentielle. Le mot d’ordre de “rejet des élections avec la bande des malfaiteurs” est définitivement adopté par la rue. Deux précédentes élections ont été avortées et rien n’indique que cette troisième tentative de faire élire un président ne connaîtra pas le même sort que les précédentes.

Il faut rappeler également que la marche des étudiants, mardi dernier, a drainé des milliers de personnes qui ont réaffirmé leur engagement à en finir avec le système, ses hommes et ses symboles. Précurseurs dans la mobilisation d’après la convocation du corps électoral, les étudiants ont démontré l’étendue de la mobilisation du mouvement. Cela dit, la réussite de la marche des étudiants et les appels à des marches historiques ce vendredi dans toutes les villes du pays, notamment à Alger, annoncent une mobilisation exceptionnelle. Même si la tentation répressive augmente au fur et à mesure qu’approche l’échéance électorale, les slogans scandés, les banderoles déployées et les appels lancés à la veille de chaque vendredi attestent d’une volonté de garder le caractère pacifique des manifestations.

Mohamed Mouloudj

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
61 queries in 0,162 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5