Quarts de finale-aller de la coupe de la CAF: en prévision du match Al contre Al Masry SC, dimanche « L’USMA à pied d’oeuvre en Egypte »

jeudi 13 septembre 2018 à 10:00
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Par 

La délégation du club de Soustara, forte de 39 personnes, a atterri hier dans la capitale égyptienne, Le Caire, en prévision du match face à Al Masry SC, dimanche à 20h, dans le cadre du match des quarts de finale-aller de la coupe de la CAF.

Une fois au Caire, la délégation algéroise a pris le bus vers la ville de Ismailia, où elle effectuera un mini-stage qui s’étalera jusqu’à la veille de la rencontre, soit samedi. Le jour-même, Hamza Koudri et consorts rejoindront Port Saïd, théâtre de la rencontre. Selon le plan de vol établi par la direction du club, le retour à Alger se fera au lendemain de la rencontre pour préparer les prochaines sorties en championnat et le match-retour de cette compétition continentale, le 21 septembre à Alger. Le coach des Rouge et Noir, Thierry Froger, ne veut rien laisser au hasard en prévision de cette rencontre, notamment en visionnant certaines rencontres des Egyptiens. Cela lui a permis de déterminer les points forts et les points faibles de son adversaire, en fonction desquels il mettra en place son plan de jeu. Il est vrai, la rencontre ne sera pas aisée et l’USMA cherchera à réaliser un résultat lui permettant d’aborder la manche-retour avec moins de pression. Mais malgré cette difficulté, le technicien français des Algérois mise carrément sur une victoire. C’est ce qu’il n’a cessé de dire à ses joueurs qui ont acquis l’expérience nécessaire pour gérer comme il se doit ce genre de rendez-vous. «Nous savons ce qui nous attend et nous nous sommes bien préparés pour y faire face. A ce stade de la compétition, les rencontres seront toutes difficiles, quelle que soit l’identité de l’adversaire», a déclaré le chevronné latéral droit, Rabie Meftah, peu avant le déplacement hier au Caire. C’est que les joueurs se préparent à toutes les éventualités, même au recours de leurs adversaires à une guerre psychologique, histoire de les déstabiliser avant le match.
Par ailleurs, le directeur général de l’USMA, Abdelhakim Serrar, a évoqué «pour la dernière fois» l’incident qui a eu lieu dimanche dernier face à l’équipe des Forces aériennes d’Irak, au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Les Irakiens avaient, faut-il le rappeler, quitté la pelouse après les chants des supporters algérois qui glorifiaient Saddam Hussein. La qualifiant d’«affaire banale», Serrar a déclaré lors d’une conférence de presse animée mardi en fin d’après-midi:
«Les chants qui ont été entonnés par nos supporters n’avaient rien de méchant ou d’insultant. C’était juste une manière pour eux de saluer l’équipe irakienne à travers son ancien président».
Et d’ajouter: «Aujourd’hui, n’importe qui peut parler au nom de n’importe qui. Il est donc de notre devoir de réagir sur cette affaire, pour donner la vraie version de l’USMA et surtout, pour éviter que des personnes malintentionnées ne lui donnent d’autres proportions». Le responsable usmiste ne se sent pas «dans l’obligation de présenter des excuses à l’équipe irakienne», car «seul celui qui a fauté doit s’excuser». «Or l’USMA, ses joueurs, ses dirigeants et ses supporters n’ont pas fauté. Donc, nul besoin de présenter des excuses», a-t-il conclu.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
30 queries in 0,144 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5