Pronostic sur le nouveau gouvernement

samedi 6 février 2016 à 21:45
Source de l'article : Algerie1.com

gouvernement-algerie1-300x198.jpgAlors que l’on peut considérer, à quelques heures du vote de la révision constitutionnelle, que le compte à rebours a commencé pour le départ ou le remaniement de l’équipe gouvernementale coordonnée parAbdelmalek Sellal, la rédaction d’Algérie1 a cru utile de passer en revue les différents titulaires des maroquins et d’établir sa propre liste à l’effet de pronostiquer les maintiens et les départs des membres de l’équipe gouvernementale au regard de l’évaluation de leurs prestations.

Ce qui va suivre n’est donc qu’un pronostic sur la future équipe gouvernementale à laquelle nous avons rajouté celle du cercle présidentiel. En voici le résultat:

Le Premier Ministre Abdemalek Sellal, très souvent décrié pour les manifestations récurrentes de son espièglerie quittera son poste pour celui de Ministre d’Etat, représentant personnel du Président de la République. Il sera remplacé par Ahmed Ouyahia.

Ramtane Lamamra quittera le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale pour occuper le poste de Ministre d’Etat, Conseiller diplomatique auprès du Président de la République.

Ce sera pour lui une position d’attente, car il est pressenti comme candidat à la présidence de la commission africaine.

Ahmed Gaid Salah occupera le poste de Ministre de la Défense Nationale à titre civil.

Le titre de Chef suprême des forces armées restera dévolu au Président de la République. Tandis que le poste de Chef de l’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire sera dévolu à un officier général.

Abdelkader Ouali  remplacera Nouredine Bedoui au poste de Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales.

Tayeb Louh cèdera le Ministère de la Justice à Madame Sahraoui Soumia, actuellement présidente du Conseil d’Etat.

Abderrahmane Benkhalfa gardera son poste de Ministre des Finances.

Abdelkader Messahel occupera à plein titre le poste de Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale.

Amara Benyounes remplacera Abdesselam Bouchouareb au Ministère de l’Industrie et des Mines.

Salah Khebri, ministre de l’énergie quittera son poste et sera remplacé par Abdesselam Bouchouareb.

Tayeb Zitouni sera maintenu au Ministère des Moudjahidine.

Mohamed Aïssa sera maintenu au Ministère des Affaires Religieuses et des Wakfs.

Mohamed Benmeradi, ex ministre du travail  prendra le poste de Ministre, directeur de Cabinet du Premier Ministre.

Bakhti Belaib remplacera Amar Ghoul au Ministère de l’Aménagement du Territoire, du Tourisme et de l’Artisanat.

Sid Ahmed Ferroukhi sera maintenu Ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la pêche.

Mustapha Karim Rahiel remplacera Abdelwahab Nouri au Ministère des Ressources en Eau et de l’Environnement.

Abdelwahab Nouri remplacera Abdelmadjid Tebboune au Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.

Nouredine Bédoui remplacera Abdelkader Ouali au Ministère des Travaux Publics.

M. Boudjema Talai sera maintenu Ministre des Transports.

Mme Nouria Benghebrit ira occuper le poste de Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Tahar Hadjar prendra le poste de Ministre de l’Éducation Nationale.

Abdelkader Kadi, Ministre de la Formation et de l’Enseignement Professionnels en remplacement deMohamed Mebarki

Mme Nouria Yamina Zerhouni, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale en remplacement de Mohamed El Ghazi qui occupera le poste de Ministre du commerce.

Wacini Laredj, écrivain de grande renommée remplacera Azzedine Mihoubi au Ministère de la Culture.

Tahar Khaoua remplacera Mme Mounia Meslem, une protégée de Zohra Drif, au Ministère de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la condition de la Femme.

Tayeb Louh sera nommé Ministre des Relations avec le Parlement.

Abdelmalek Boudiaf sera maintenu Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière.

Boubekeur Khaldi, secrétaire général du ministère des affaires religieuses remplacera El-Hadi Ould ali au  Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Toufik Khelladi remplacera Hamid Grine au Ministère de la Communication.

Mme Iman Houda Feraoun sera maintenue au Ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication

Hadji Baba Ammi sera maintenu Ministre Délégué auprès du Ministre des Finances, Chargé du Budget et de la Prospective.

Mme Aïcha Tagabou sera maintenue Ministre déléguée auprès du Ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, chargée de l’Artisanat

Mme Slim Amira, député, chargée de nos ressortissants au Maghreb et au Moyen orient sera ministre de la communauté algérienne à l’étranger

Mohamed Sebaibi, ex secrétaire général de plusieurs ministères et chef de cabinet du chef du gouvernement remplacera Ahmed Noui en qualité de Ministre Secrétaire Général du Gouvernement.

Par ailleurs, le Président de la République nommera :

Amar Saadani Ministre d’Etat Conseiller spécial auprès du Président de la République.

Abdelmalek Sellal Ministre d’Etat  Représentant personnel du Président de la République.

Mohammed Benamar Zerhouni en qualité de Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République.

Saïd Bouteflika en qualité de Ministre Conseiller chargé des affaires spéciales du Président de la République.

Bachir Tartag, Conseiller spécial auprès du Président de la République, sera maintenu.

Il mettra fin aux fonctions de conseiller à la Présidence de :

Kamel Rezzag Bara, payera pour ses bavardages incessants

Karim Djoudi, a des problèmes de santé qui l’empêchent d’apporter sa contribution

Youcef Yousfi, n’a fait preuve d’aucun dynamisme depuis sa prise de fonctions

Saadeddine Nouiouat, à presque 90 ans n’assure plus ses fonctions

Mohammed Ali Boughazi, n’a apporté aucune contribution

Les deux walis rappelés au gouvernement pourraient être remplacés par Djamel Dehane ex wali de Souk-Ahras, fils de chahid et énarque, à Tipaza, et Ahmed Adli, ex secrétaire général du ministère de l’intérieur à Boumerdes.

Il est enfin possible qu’après la démission de Abdelmalek Sellal, le président Bouteflika lui demandera de gérer les affaires courantes en attendant la formation du futur gouvernement.

Cela dit, le verdict final est entre les mains du président qui a de tout temps déjoué tous les pronostics.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
10 queries in 0,125 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5