Prix du pétrole : le Sahara Blend algérien en baisse ce 6 juillet

Prix du pétrole : le Sahara Blend algérien en baisse ce 6 juillet

Face aux craintes de récession et au ralentissement de l’économie mondiale ; les prix du pétrole ont fortement chuté hier. En effet, le brut du West Texas Intermediate (WTI) a plongé au-dessous des 100 dollars ; perdant 8.6 % pour atteindre les 99.12 dollars le baril. Tandis que le Brent a perdu 9 % et s’est établi à 103.17 dollars le baril.

Après une inquiétante chute ; les cours de l’or noir sont repartis à la hausse ce mercredi, 6 juillet 2022. Le baril du brut du West Texas Intermediate (WTI) a gagné 2.7 % pour atteindre les 102.14 dollars. Concernant le baril de Brent, il a gagné 2.9 % pour atteindre les 105.85 dollars.

Les marchés pétroliers se perdent entre, d’une part, le scénario apocalyptique qui envisage le baril à 65 dollars. Et d’une autre part, les analystes de JP Morgan qui prévoient des prix astronomiques à près de 400 dollars le baril. Toutefois, les experts économistes s’accordent à dire que l’économie mondiale se dirige vers un nouveau choc.

Dans ce même contexte ; notons que les craintes croissantes d’une récession font baisser l’euro, tandis que le dollar s’envole. D’ailleurs, la Réserve fédérale américaine va continuer à augmenter ses taux d’intérêt pour maîtriser l’inflation ; estiment les analystes.

En effet, la crise énergétique engendrée par le conflit armé entre la Russie et l’Ukraine pèse lourd sur la monnaie européenne. “Les fortes hausses des prix du gaz et de l’électricité font courir un risque important que l’économie de l’UE entre en récession plus tôt que prévu” ; redoute Trevor Sikorski, analyste chez Energy Aspects.

Cours du pétrole : le Sahara Blend algérien perd 3 %

De son côté, le pétrole Algérien, le Sahara Blend, a perdu, ce mercredi, 3.3 % pour s’établir à 117.77 dollars le baril ; a indiqué le site Oilprice. Ce recul intervient après plusieurs records enregistrés depuis le début du conflit russo-ukrainien. En effet, le Sahara Blend avait atteint les 129,87 dollars le baril le 15 juin passé. Frôlant ainsi la barre symbolique des 130 dollars le baril.

Dans ce même contexte ; rappelons aussi que l’OPEP+ avait décidé de maintenir l’augmentation de sa production globale de pétrole en août 2022. À l’issue de la réunion des membres de l’OPEP+ ; le Ministre Mohamed Arkab avait indiqué que l’Algérie augmentera sa production journalière de pétrole de 16.000 barils en août prochain.