Prison d’El Harrach : Les 22 détenus suspendent la grève de la faim

Prison d’El Harrach : Les 22 détenus suspendent la grève de la faim

Après 18 jours, les 22 manifestants détenus à la prison d’El Harrach ont finalement décidé, hier dimanche, de mettre fin à leur de grève de la faim.

Entamée le 7 avril « les 22 détenus d’opinion de la ‘’marche de l’escalade’’ ont décidé de suspendre leur grève pour répondre aux appels de leurs avocats et du peuple algérien qui est solidaire de leur combat », a indiqué le Comité national pour la libération des détenus CNLD.

Arrêtés lors de la marche du samedi 3 avril, les 22 détenus avaient été mis en détention provisoire depuis le 5 avril. Ils sont poursuivis pour « atteinte à l’unité nationale », « incitation à attroupement non armé » et « attroupement non armé », indique-t-on.

Les 22 détenus avaient donc été placés sous mandats de dépôt au niveau des tribunaux de Bainem Bab El Oued de Sidi M’hamed. Il s’agit de « Abdelhak Ben Rahmani dit Merouane, Talhi Saïd dit Zinou, Slimane Hocine, Abdelli Zouhir Abdeldjalil, Ahmed Betrouni, Walid Oudjit, Agoumadz Bachir, Menkhel Mohamed Lamine, Salah Abdelhakim, Malek Abdelhalim ».

Pour ceux qui avaient été présentés au niveau du tribunal de Sidi M’hamed, le CNLD cite : « Adel Bensaada, Ahmed Ouakli, Omar Lerari, Lotfi Bouguerra, Benameur Belkacem Rachid, Ali Senouci, Fatehi Diyaoui, Ahmed Lakhdari, Lounes Boutankikt, Zakaria Metidji, Taazibt Abdelkayoum, Aimad Guendoul, Mohamed Selmane ».

Le soulagement des avocats et des proches des détenus

La décision de suspension de la grève de la faim des 22 détenus annoncée hier a suscité le soulagement de leurs proches et de leurs avocats qui avaient alerté sur leurs états de santé suite à une visite effectuée les derniers jours. Lors de leurs visites régulières, les avocats ont donc pu les convaincre de surseoir à leur action extrême.

En effet, les avocats de la défense de ces détenus à savoir Me Mustapha Bouchachi, Me Faiza Guettache, Me Meryem Guasmi et Me Nassima Rezazgui, avaient rendu visite, mercredi dernier, aux 22 détenus en grève de la faim, selon ce qu’a annoncé cette dernière sur sa page Facebook.

Lors de leur visite, les avocats avaient constaté que « l’état de santé des détenus grévistes de la faim est préoccupant ». « Les deux détenus Diaoui Fathi et Selmane Mohamed ont été placés sous surveillance médicale, hier mercredi, au niveau de l’infirmerie de l’établissement pénitencier », a écrit Me Nassima Rezazgui sur son Facebook.