Prise en charge des migrants subsahariens : Les walis instruits

Prise en charge des migrants subsahariens : Les walis instruits

subsaharies.jpgLa ministre de la Solidarité, Mounia Meslem Si Amer, a annoncé mardi à Blida le lancement d’ »une action de solidarité » menée conjointement avec le ministère de l’Intérieur et celui de la Santé « pour la prise en charge des migrants issus du Mali et du Niger ».

A ce propos, les walis ont été instruits afin de dégager des espaces, au niveau de leurs circonscriptions respectives pour la prise en charge de ces migrants, selon les explications fournies par la ministre qui n’a pas manqué de relever que l’inconvénient de cette opération est le refus de ces migrants de se regrouper sur un seul site.

Selon Mme Meslem, l’opération de solidarité en question devrait toucher des »milliers de personnes déplacées issues des Etats du Sahel ».

Il est à noter que la décision du gouvernement algérien de se pencher sur le dossier des migrants subsahariens intervient quelques jours après le rapport du département d’Etat américain critique à l’égard de l’Algérie.

Selon le rapport 2014 du département de Kerry, il est précisé que « généralement parmi les les Subsahariens qui entrent en Algérie volontairement mais illégalement dans le but de rejoindre l’Europe certaines femmes se retrouvent obligées de se prostituer, de faire des travaux domestiques ou de mendier ».