Présidentielle : Mohcine Belabbas répond à Gaid Salah

Dans un post publié, ce mardi, sur son compte Facebook, le président du RCD, Mohcine Belabbas, a réagi au dernier discours de Gaid Salah.

« Qui peut arrêter la dérive dans laquelle s’enfonce le pouvoir de fait?Discourir à partir des casernes et user de contre-vérités grossières pour faire croire (à qui d’ailleurs ?) à une adhésion populaire à la farce en préparation pour le 12 du mois de décembre est symptomatique d’une irresponsabilité périlleuse pour le pays et d’un manque de discernement flagrant sans parler d’une incompétence avérée », a écrit M. Belabbas.

« En plus, saisir l’occasion pour spéculer et bavarder des soutiens à l’armée comme si elle était en compétition politique, alors que la campagne de répression et d’arrestation des citoyens qui manifestent pacifiquement s’accentue, ne rassure guère. C’est le mépris envers le peuple et le cynisme des dirigeants qui sont à la base de nos problèmes », a-t-il ajouté.

Le président du RCD a appelé à « mettre l’Algérie et son intérêt suprême au-dessus de toute considération personnelle, de clans ou de maintien au pouvoir. Plus que jamais, il faut intensifier la mobilisation pour faire barrage à ceux qui s’échinent, à travers le squat des centres de décisions, à fermer les portes aux aspirations populaires au progrès et à la prospérité »

« Ces portes ouvertes par la révolution du 22 février dans la voie de la restauration de la souveraineté populaire pour choisir les institutions les mieux adaptées pour l’édification de l’État de droit et la prospérité. Il n’y a pas d’autres solutions viables et durables », a-t-il conclut.