Présidentielle en Tunisie : la presse tunisienne revient sur le scrutin présidentiel

lundi 16 septembre 2019 à 14:20
Source de l'article : Www.aps.dz

TUNIS- Le scrutin présidentiel anticipé en Tunisie qui a eu lieu, dimanche 15 septembre, a été largement évoqué lundi par la presse locale, revenant ainsi sur les conditions de son déroulement, les premiers résultats de dépouillement des bulletins de vote et l’affluence des électeurs, ainsi que les défaillances constatées.

Tous les titres de la presse locale francophone et arabophone ont ouvert leurs Unes sur les premiers résultats de cette élection, lui consacrant, toutefois, des commentaires fleuves.

Le journal Echourouk a titré en filigrane dans sa une « Kaies Saied et Nabi Karoui au second tour, un séisme politique ».

Le journal qui a repris les estimations du centre spécialisé dans les sondages Sigma Conseil, a souligné que le résultat est plus qu’une surprise et contraire à toutes les prévisions. « Les résultats sont un séisme politique non-seulement, compte tenue, du fait qu’ils étaient surprenant et inattendus, mais aussi, eu égard au parcours des candidats dont le premier est sans parti, pauvre et ignoré par les médias, tandis que le second se trouve en prison »,  explique l’éditorial du journal.

« Les résultats du scrutin suscitent désormais tant de questions dont la plus importante est-ce qu’on procédera à la libération du candidat Karoui et si dans le cas où il remportera le scrutin du deuxième tour, présidera-t-il le pays »,   s’est interrogé, en outre, le journal. « Les résultats préliminaires du scrutin sont aussi une confirmation de la chute des partis modérés », a écrit en outre le journal.

Pour sa part, le journal Essabah El Ousbouai, a ouvert sa Une avec les posters des candidats Kaies Saied et Nabil Karoui en grand format avec un titre accrochant: « Ainsi veut l’urne ». Sans commenter le titre, le journal s’est contenté de reprendre les estimations du centre spécialisé dans les sondages Conseil Segma. Le journal est revenu, par contre, longuement sur les conditions de déroulement du scrutin à travers de nombreux gouvernorats.

Le journal est revenu aussi sur les conférences de presse animées hier par la Haute instance de la surveillance des élections(ISIE), en reprenant notamment les déclarations de l’ISIE au sujet des auteurs des infractions commises lors du scrutin, écrivant que « toutes les infractions graves seront transmises à la justice ».

De son coté le journal francophone, Le Temps, a titré: « Kais Saied contre Nabil Karoui : Un fauteuil pour deux ».

L’auteur de l’article, a, tout en exprimant sa surprise, noté que le résultat est « révélateur » sur le fait qu’en politique « il ne sert pas de courir, il faut partir à point ». L’éditorialiste du journal parle d' »une gifle » pour la classe politique que « leur a donnée a donné notamment la jeunesse en les boudant d’une part et en votant pour des figures de second plan d’autre part ».

Le journal a également commenté le recul du taux de participation, en le qualifiant tout simplement d’une abstention. Le journal a recueilli aussi les impressions des observateurs étrangers présents au scrutin. Il a cité ainsi, entres autre, la Mission de l’Union européenne(UE) .

Selon cette dernière « le scrutin s’est déroulé dans le calme et respect des procédures ». Pour la Mission Carter, « le scrutin s’est déroulé sans failles ».

Un autre journal francophone, La Presse, a titré sa Une : Kaies Saied et Nabil Karoui s’affronteront au deuxième tour : Un verdict qu’on n’attendait pas ».

Le journal a écrit à ce propos: « Une grande surprise de taille : deux candidats appartenant à l’anti-système ont triomphé, hier, lors du premier tour ».

Le journal a mis aussi l’accent sur le boycott des jeunes pour le scrutin, en titrant « les jeunes déçoivent ». Le scrutin s’est déroulé aussi, selon les correspondants du journal à travers de nombreuses régions, dans « une ambiance ordinaire ».

Les résultats préliminaires officiels devront être annoncés au cours de la journée par la Haute instance indépendante de l’observation des élections (ISIE). Le président de cette instance, Nabil Baffoun, a prévenu hier lors de sa dernière conférence de presse que « les résultats exacts et officiels sont ceux qui seront donnés par l’ISIE ».

Le taux de participation au scrutin du 15 septembre était de 45,2 à l’intérieur et de 19,7 à l’étranger. Il est en baisse par rapport taux enregistrés durant l’élection de 2014

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
59 queries in 0,218 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5