Près de 200 morts par asphyxie depuis le début de l’année, Attention aux chauffages tueurs !

Près de 200 morts par asphyxie depuis le début de l’année, Attention aux chauffages tueurs !

LSPIP-116654.jpge nombre de morts par asphyxie est en train d’atteindre des sommets en 2012. Selon un bilan de la Protection civile, plus de 1 244 personnes incombées ou intoxiquées par le monoxyde de carbone (CO2), dont 187 sont décédées durant l’année écoulée, alors que 151 décès sont enregistrés durant les dix mois (janvieroctobre) de l’année en cours.

Un chiffre effroyable qui cache beaucoup de vérités amères derrière lui. En effet, l’une des principales causes de ces innombrables cas d’asphyxie réside en la mauvaise qualité des chauffages manifestés par un marché inondé par les produits contrefaits.

«Plutôt que d’être la conséquence de circonstances imprévues, la majorité des décès par asphyxie causés par des gaz sont dus à des erreurs de prévention, en matière de sécurité. Ces erreurs se résument, en général, dans la mauvaise ou le manque de ventilation, la nonconformité des équipements de chauffage, le mauvais montage et mise en oeuvre de ces équipements par un personnel non qualifié», précise encore le communiqué de la Protection civile.

Pour en savoir plus sur ces «chauffages de la mort», nous nous sommes rendus sur les lieux de l’un des plus importants marchés de ces produits, à savoir celui d’El- Hamiz, à l’est de la Capitale. Sur les lieux, plusieurs marques de chauffages de tout genre sont disponibles. Il y en a pour toutes les bourses. Cependant, il n’est pas aisé de démêler le vrai du faux. C’est un véritable casse-tête «chinois».

La Chine qui est, justement, l’un des pays les plus concernés par cette marchandise contrefaite. En effet, l’un des revendeurs présents sur place nous a confié que «la plupart de ces chauffages sont issus de la Chine». «Le chauffage delonghi est très dangereux.

On en trouve partout et la plupart sont contrefaits et importés, à partir du même pays», a-til ajouté. Pour lui, «un chauffage delonghi d’origine (italienne) coûte environ 13 millions de centimes, alors qu’on peut s’en procurer un modèle presque dix fois moins cher, mais qui est à l’origine de nombreux décès».

«Le marché algérien est inondé de marques inconnues », tonne un autre revendeur, tout en ajoutant «qu’hormis les produits algériens, aucune garantie n’est assurée». «Quand tu trouves un chauffage à 8 500 DA, il ne faut pas s’étonner du danger qu’il peut causer, du fait qu’il présente des défauts de fabrication graves», a-t-il encore ajouté.

En attendant de trouver des solutions salvatrices à même de stopper cette déferlante inquiétante de ces produits contrefaits, le bilan des morts n’arrête pas de s’accroître. Face à cette triste vérité, le citoyen, par manque de conscience ou séduit par des prix très bas, continue d’être pris au piège.

Et c’est sa propre vie qui est mise en jeu. La Protection civile, de son côté, trouve que la meilleure solution pour éviter de s’exposer à l’asphyxie reste la prévention. «La Direction générale de la Protection civile, convaincue du fait qu’il s’agit d’un problème de prise de conscience, a lancé une semaine de prévention et de sensibilisation des citoyens sur le danger d’asphyxie au niveau de l’ensemble du territoire national, durant le mois d’octobre 2012», précise le communiqué.

«Au cours de cette semaine, des journées portes ouvertes ont été organisées au niveau des unités de la Protection ivile et des caravanes locales qui ont sillonné les différentes localités pour faire de l’information de proximité et diffuser des messages, à même de sensibiliser les citoyens sur le danger d’asphyxie et les comportements à adopter, afin de préserver leurs vies et les dommages qui peuvent être générés», a-t-il ajouté.

Younes Guiz