Poutine détrône Obama et devient l’homme le plus puissant du monde

Poutine détrône Obama et devient l’homme le plus puissant du monde

oba-poutine.jpgLe président russe détrône Barack Obama à la première place du classement 2013 des personnes les plus puissantes au monde publié par le magazine américain Forbes 2013. Le pape François entre directement à la 4e place.

• Vladimir Poutine détrône Barack Obama. Il vient évincer le président américain Barack Obama1, qui détenait le titre ces deux dernières années. Le président russe Vladimir Poutine 2prend la tête du classement des 72 personnes les plus influentes du monde3* publié ce mercredi par le magazine américain Forbes. C’est la première fois que le chef d’Etat russe occupe le haut du tableau. «Poutine a solidifié son contrôle sur la Russie (…) et tous ceux qui ont regardé le jeu d’échecs autour de la Syrie et des fuites de la NSA ont une idée claire du glissement de pouvoir vers Poutine sur la scène internationale», explique le magazine. Le président chinois Xi Jinping 4arrive en troisième position. Le président François Hollande 5est quant à lui 18e: il occupait la 14e place l’an dernier.

• Le pape François dans le top 5. Parmi les 13 nouveaux de la liste, le Pape François 6fait directement son entrée à la quatrière position. Comme l’explique Forbes, l’élection du nouveau Pape en mars dernier «a insufflé une nouvelle énergie au sein de la religion la plus importante du monde, avec 1,2 milliard de fidèles». Le magazine rappelle que le pape François prêche la compassion pour les pauvres, et un plus grand rôle pour les femmes. «Nous ne pouvons pas insister seulement sur les questions liées à l’avortement, au mariage homosexuel et à l’utilisation de méthodes contraceptives. Ce n’est pas possible», a-t-il en effet récemment déclaré dans une interview, rompant avec le discours qui avait dominé au sein de l’Eglise lors des dernières décennies.

• Les femmes de plus en plus nombreuses. La liste comporte 9 femmes (sur 72), ce qui reste encore peu, mais elles n’étaient que 6 les deux années précédentes, et 3 en 2009, lors du premier classement de ce genre. La chancelière allemande Angela Merkel 7reste la première femme de la liste (5e) et le magazine rappelle qu’elle arrive en tête de son classement des femmes les plus puissantes sur 8 des 10 dernières années. La seconde femme de la liste est 20e: il s’agit de la présidente brésilienne, Dilma Rousseff8. La Française Christine Lagarde9, directrice générale du FMI, gagne trois places par rapport à 2012 et pointe désormais à la 35e place.

• Mark Zuckerberg reste le plus jeune. A 29 ans, le patron-fondateur de Facebook10 arrive en 24e position du classement, soit une place de mieux que l’an dernier. L’homme qui «a plus d’un milliard d’amis», comme le rappelle le magazine, étend son influence grâce au lobby politique qu’il a fondé, le groupe FWD.us, qui plaide notamment pour un assouplissement des conditions d’immigration aux Etats-Unis. Mark Zuckerberg11 arrive déjà en tête de la liste des patrons les mieux payés d’Amérique du Nord publiée la semaine dernière par la société de recherche GMI Ratings, avec une somme record de près 2,28 milliards de dollars en 2012. La quasi-totalité de ce montant résulte de l’exercice, au moment de l’entrée en Bourse du réseau social, de 60 millions de stock-options qui lui avaient été attribuées en 2005 et pouvait être utilisées à partir de 2010.

* Le pouvoir des 72 personnes – dirigeants politiques, chefs d’entreprise ou philantropes – qui figurent sur cette liste annuelle est déterminé à partir de quatre critères: le nombre de personnes sur lesquelles elles ont du pouvoir, les ressources financières qu’elles contrôlent, l’étendue de leur influence et comment elles exercent leur pouvoir pour changer le monde.