Pour n’avoir pas assuré leur permanence durant la fête de l’aïd ,Plus de 1 000 commerces fermés pour un mois

mercredi 14 août 2013 à 10:12
Source de l'article : Liberte-algerie.com

benbada-commerce.jpgSur un listing global de 13 633 désignés par les commissions locales, seuls 1 143 n’ont pas honoré leur engagement, provoquant ainsi des perturbations sur le marché dont des pénuries de certains produits de large consommation.

“Ceux qui ne présenteront pas de justificatifs valables, vont le payer très cher !”. Cette phrase prononcée avec un ton menaçant par le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, s’adresse aux commerçants qui n’ont pas répondu favorablement à l’appel lancé par les autorités locales pour assurer une permanence durant les deux jours de la fête de l’Aïd. Ils sont 1 143 commerçants inscrits sur la liste des permanenciers, établie par les 48 walis à l’échelle nationale qui n’ont pas respecté cette réglementation. Sur un listing global de 13 633 désignés par les commissions locales, seul un millier n’a pas honoré son engagement, provoquant ainsi des perturbations sur le marché dont des pénuries de certains produits de large consommation. Ceux-là seront convoqués et leurs dossiers seront étudiés au cas par cas. Les défaillants qui ne justifieront pas leur absence seront passibles de fermeture administrative d’une durée d’un mois. Seule cette sanction est prévue pour l’instant d’autant plus que la loi 04-08 qui organise ces permanences les jours fériés, n’est pas encore publiée au Journal Officiel. Les amendes allant de 5 000 à 300 000 DA, prévues n’ont jusque-là pas un ancrage réglementaire. La tutelle ne peut par conséquent exploiter cette disposition de la loi. Une chose est certaine, les images désertiques qu’ont affichées les principaux quartiers des grandes villes pendant l’Aïd el-Fitr, dénotent clairement que le nombre de marchands arrêté pour ouvrir les jours de cette fête reste insuffisant. Un constat que partage d’ailleurs Mustapha Benbada.

Le nombre de permanenciers s’avère insuffisant

“13 633 est peut être un nombre faible et ils ne peuvent répondre de ce fait aux besoins exprimés les jours de l’Aïd. Ce chiffre doit être revu à la hausse prochainement”, avoue-t-il. Il cite l’exemple des 7 100 épiciers et marchands de fruits et légumes mobilisés pour la fête alors qu’il est recensé quelque 650 000 opérateurs dans cette branche d’activité à travers le territoire national.

Le ministre ne cache pas, toutefois, son satisfecit quant au taux national d’ouverture des commerces pendant cette courte période, estimé selon ses statistiques à 100% dans 22 wilayas et à 90% dans 20 autres.

Ce qui représente un taux moyen national de suivi évalué à 92%. Parmi les produits alimentaires les plus demandés l’on évoque indubitablement le pain. Les 3 287 boulangers concernés par la permanence n’ont pas pu satisfaire la demande exprimée.

Le manque de pain durant l’Aïd remet en cause ainsi le travail accompli par les commissions locales composées du wali, les directeurs du commerce, de l’agriculture, des chefs de daïra et des P/APC. Le ministre en veut pour preuve le retard accusé pour établir l’arrêté du wali au sein de quelques wilayas. Résultats : certains commerçants concernés n’ont pas été informés de leur permanence à temps. “Pourtant, ces commissions sont suffisamment outillées pour arrêter de manière efficiente les listes”, relève M. Benbada au cours d’une conférence de presse qu’il a animée hier au siège de son département.

L’Union générale des commerçants et artisans algériens (Ugcaa) qui, selon ses délégués, n’a pas été associée dans certaines régions, demande à ce que les critères de désignation des permanenciers soient bien étudiés pour une meilleure organisation.

Par ailleurs, le ministre a annoncé l’entrée en service vers la fin de l’année en cours, du complexe agroalimentaire implanté dans la commune de Corso, fruit d’un partenariat public et privé entre les sociétés Eriad et le groupe Benamor.

La boulangerie projetée dans ce cadre produira 400 000 baguettes/jour et réduira la pression qui caractérise ce produit notamment dans le Grand-Alger.

Badreddine KHRIS

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 4,508 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5