Pour accélérer le remboursement à ses affiliés : La CNAS exige l’ouverture d’un compte postal

Pour accélérer le remboursement à ses affiliés : La CNAS exige l’ouverture d’un compte postal

la_cnas_857973224 (1).jpgLa Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) appelle depuis quelque temps ses assurés à ouvrir un compte courant postal.

Le but est d’accélérer l’opération de virement des remboursements aux personnes malades. Car selon un responsable de la CNAS, les transferts effectués vers les comptes bancaires sont très lents. Les raisons ? «Chaque client est affilié à une banque différente d’où les difficultés rencontrées en matière de dispatching. En effet, les agents de la CNAS perdent beaucoup de temps dans le tri des dossiers avant de les envoyer aux banques auxquelles sont affiliés les assurés», affirme le responsable.

Pour la CNAS, le fait d’ouvrir un compte CCP permet aux opérateurs d’effectuer les virements directement et de façon générale vers un seul établissement. En outre, l’assuré ayant un compte postal reçoit par courrier l’avis de virement par voie postale 15 jours après le dépôt de son dossier médical à la CNAS.

Auparavant, cette opération prenait généralement plus de deux mois et dans certains cas 6 mois. Et dans la plupart des cas, ces derniers font des réclamations à cause de ce retard occasionné. «Le choix de la poste n’est pas fortuit, la majorité des assurés sociaux dispose de comptes postaux», explique l’assistante de la responsable du service prestations au niveau de la CNAS.

Elle précise que l’obligation d’une ouverture d’un CCP a été décidée en fonction de ce paramètre suite à un accord signé entre la CNAS et Algérie Poste. «Sur les feuilles de maladies, les assurés trouvent une case destinée au numéro de compte CCP et relative au virement des attributions au niveau des centres de paiements de la poste», a-t-elle précisé.

Et d’ajouter : «L’opération de remboursement au niveau de la poste se fait directement en contrepartie d’un relevé sur lequel est mentionné le montant remboursé». De son côté, M. Boufenara, chargé de communication à Algérie Poste, a noté que c’est la CNAS qui a sollicité les services de la poste pour effectuer les virements de remboursement de ses assurés.

«Nous sommes des prestataires de services», note-t-il. Rappelons que pour bénéficier d’un compte CCP, un extrait de naissance, un certificat de résidence et la photocopie de la carte d’identité sont demandés. Et pour maintenir le compte ouvert, la poste exige 100 DA.