Port de Mostaganem: Reprise du travail après 18 jours de grève

mardi 14 mai 2019 à 9:34
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

R.N.

Les travailleurs du port de Mostaganem ont repris hier le travail, après une grève qui a duré 18 jours et l’activité était des plus normales sur les quais de cette importante infrastructure, a-t-on constaté. Cette reprise des activités intervient après un accord entre des représentants des travailleurs et la direction intérimaire de l’Entreprise portuaire, conclu dimanche soir avec une médiation de l’inspection de wilaya du travail. Cet accord a mis fin au mouvement de protestation qui a paralysé le port depuis le 25 avril dernier et permis la réouverture du siège de la DG, fermé pendant deux semaines.       

Le procès-verbal de réconciliation a porté sur la «non poursuite juridique et administrative des grévistes, la revalorisation des salaires de 20% à hauteur des moyens financiers de l’entreprise, le versement des salaires du mois en cours qui coïncide avec le ramadhan, la recherche d’une méthode d’indemnisation des semaines prochaines», a souligné le DG par intérim, Nacredine Sebbane, dans une déclaration à l’APS. 

Les deux parties ont convenu également à «tenir une assemblée générale des travailleurs dans les plus brefs délais pour renouveler la section syndicale de l’entreprise et engager des négociations autour des différents points socioprofessionnels revendiqués lors de ce mouvement de protestation». M. Sebbane a souligné que l’activité du port a repris au niveau des quais dès 7 heures du matin. L’opération de déchargement des trois navires, bloqués au port à cause de la grève, a repris en attendant l’entrée de trois autres navires dans les prochains jours. 

Le mouvement de protestation a été déclenché à l’intérieur du port de Mostaganem le 25 avril dernier avant de se transformer en grève de 18 jours avec une fermeture totale du siège de la DG de l’entreprise, situé à la cité administrative de Salamandre. 

Les travailleurs ont revendiqué une revalorisation des salaires de 20% avec un effet rétroactif de janvier 2018, l’intégration et la titularisation des travailleurs licenciés et contractuels avant de revendiquer le départ du PDG et des cadres dirigeants de l’entreprise. Cette grève a causé des pertes à l’entreprise, estimés par la DG, à 7,6 millions Da par jour. 

Quatorze navires attendant leur accès au port ont été orientés vers les ports de Ténès, Arzew, Oran et Ghazaouet. Ce mouvement de protestation a causé également la fermeture provisoire de la gare maritime, le transfert de la ligne maritime de transport des voyageurs entre le port de Mostaganem et celui de Valence vers le port d’Oran à titre provisoire. 

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
61 queries in 0,268 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5