Plusieurs villages dépourvus du réseau d’assainissement à Aghbalou (Bouira) : SOS population en danger !

lundi 16 avril 2018 à 11:38
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

Ils sont pas moins de 9 000 âmes, répartis sur quinze villages relevant de la commune d’Aghbalou, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Bouira, qui sont exposés aux différentes maladies à transmission hydrique et ce, pour absence de système de canalisation des eaux usées. Ce constat a été fait, récemment, par la commission de l’APW, chargée de l’évaluation du secteur de l’Hydraulique à travers l’ensemble de la wilaya. Selon ledit rapport plusieurs localités comme Ain Zebda, Ath Hamdoun, Takerboust, Selloum ,Ivehlal, Aâmouche et Ighil Oukechri, et la liste est encore longue, ne sont pas encore raccordées au système d’évacuation des eaux usées. Au total, ce sont plus de 9 000 âmes qui sont dépourvues du réseau d’évacuation des eaux usées. Les villageois sont donc en proie aux maladies à transmission hydrique (MTH). En plus des risques de maladies, les membres de ladite commission, ont mentionné le fait que toutes les eaux usées de cette commune, se déversent dans les oueds et autres cours d’eau, ce qui constitue un danger écologique pour la faune et la flore locale. Voila donc une situation que les membres de la commission de l’APW ont qualifié de « honteuse ». En effet et selon certains villageois rencontrés, notamment ceux de la localité du chef-lieu de, leur bourgade est d’après eux, abandonné par les autorités locales. « Notre commune n’a pas bénéficié de projet de développement local depuis des années. L’état de la chaussée est lamentable, les nids de poule et les cratères parsèment notre route de 3km », dira un citoyen. En effet, l’absence de canaux de drainage des eaux pluviales et de réseau d’assainissement rend la vie des habitants infernale, notamment en période de grosses chaleurs. « Toutes les habitations que vous voyez sont dépourvues de réseau d’assainissement. Les égouts coulent à ciel ouvert se déversant sur la chaussée. Nous avons l’impression qu’on est vraiment abandonné ». Concernant le réseau d’assainissement, notre interlocuteur souligne que le village de Selloum, en est encore privé. « Le réseau d’assainissement n’est pas encore mis en place. Pourtant, pas moins de 100 mètres ont déjà été réalisées par l’équipe de l’APC . Il ne reste, donc, que 20 mètres pour régler ce problème », avance-t-il. Par ailleurs, d’autres riverains ne manqueront pas de souligner que des fontaines qui approvisionnaient même d’autres villages, sont actuellement polluées et interdites à la consommation. La sonnette d’alarme est donc tirée, les responsables concernés doivent agir sans délai afin de trouver des solutions qui s’imposent mais aussi éviter une catastrophe surtout que nous sommes sur les portes de la saison des grandes chaleurs.
Omar Soualah

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,239 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5