Plus de 10.000 familles relogées en 2010 à Alger

Plus de 10.000 familles relogées en 2010 à Alger

alger_relog2010.jpgLa wilaya d’Alger a connu depuis le début de l’année 2010 la plus grande opération de relogement depuis l’indépendance qui a touché plus de 10.000 familles occupant des bidonvilles, des habitations précaires et des chalets ainsi que certains quartiers populaires.

Cette opération vient en application du programme tracé par les services de la wilaya d’Alger qui prévoit l’amélioration de l’aspect urbanistique de la capitale à travers le relogement des familles occupant des bidonvilles, des habitations menaçant ruine, des chalets et des cimetières ainsi que celles habitant à Diar Echems, Diar El Kaf, Diar Al Mahsoul et au quartier les Palmiers. 23 opérations de relogement ont été programmées depuis le 14 mars dernier jusqu’au 28 décembre. Celles-ci ont concerné 10.036 familles d’Alger qui ont été relogées dans des appartements de type F2 et F3.

L’opération de relogement a été lancée le 14 mars dernier et avait ciblé dans son premier volet 205 familles occupant cinq immeubles à Diar Echems (El Madania) dont la plupart des appartements sont de type F1. Celles-ci ont été relogées à Tixeraïne dans la commune de Birkhadem. Le deuxième volet de l’opération a concerné la deuxième vague des habitants de Diar Echems au nombre de 307 familles relogées dans des appartements neufs à Djenane Sfari (Birkhadem).

Le wali délégué de Sidi M’hamed (Alger), Khelfi Mohamed Laïd, qui avait donné le coup d’envoi de la première opération de relogement, avait indiqué que la cité de Diar Echems sera restructurée par la transformation des appartements F1 en F3 et F4.

Les volets 3, 4 et 5 de l’opération de relogement lancée par la wilaya d’Alger ont concerné les habitants du bidonville Doudou Mokhtar situé sur les hauteurs de Hydra. La première vague avait concerné 295 familles, la deuxième 186 familles et la troisième 307 familles toutes relogées dans la cité des 1310 logements dans la commune de Tessala El-Merdja.

197 familles, résidant dans des habitations précaires à Zaâtcha (Sidi M’hamed, Alger), un des plus anciens sites d’Alger, érigé en 1958, ont été relogées dans des appartements neufs à Tessala El-Merdja, Djenane Sefari, Birkhadem, Aïn Benian, Souidania et Bordj El-Bahri.

Le directeur de l’habitat de la wilaya d’Alger, Mohamed Smail, avait précisé que les opérations de relogement ont été suspendues en juin dernier pour permettre aux enfants des familles concernées de passer leurs examens de fin d’année. Elles ont repris en juillet 2010 avec un rythme plus accéléré et ciblé 1049 familles dont 39 familles de Bir Mourad Rais, 316 familles de Diar El Kaf, 195 familles de la cité Fontaine fraîche, 229 familles de Oued Koreich et 270 familles du quartier Djazira à Bab Ezzouar.

Concernant la commune de Chéraga, 65 familles habitant les bidonvilles Ferme Nezali et Ferme ex-Flamand ont été relogées, dans les communes de Souidania et Birtouta (Alger). La cité des 1680 logements de Birtouta a accueilli en septembre dernier 14 familles qui vivaient dans des habitations précaires au niveau du stade du 20 août 1955 (Belouizdad), ainsi que quelque 118 familles qui vivaient dans des habitations précaires dans les quartiers de « Dar El-Ghoula » et « Lalahoum » à la Casbah d’Alger. 101 familles du bidonville Aloui d’el-Madania ont été également relogées dans la cité des 1680 logements de Birtouta. 465 familles qui habitaient dans des chalets à Bordj El Bahri ont été relogées dans des logements neufs à Birtouta et Gué de Constantine.

Le mois de décembre a connu trois opérations de relogement dont celui des 579 familles habitant des chalets au quartier Ali Amrane à Bordj El-Kiffan, suivi de celle des 520 familles de Diar echems (Madania), outre le relogement de 466 familles habitant des chalets à Bordj El-Kiffan et des bidonvilles à Hussein Dey et des bâtisses menaçant ruine au quartier Belouizdad, dans des logements neufs à la cité des 1600 logements de Draria.

Le directeur de l’Habitat de la wilaya d’Alger, Mohamed Smaïl, a affirmé que 50% des familles habitant des chalets à Alger, depuis le séisme de 2003 ont été relogées dans des logements décents. Concernant la scolarisation des enfants des familles relogées, le responsable a indiqué que les services de la wilaya d’Alger avaient consacré plus de 30.000 places pédagogiques en vue d’assurer la scolarisation de ces enfants dans les différents cycles de l’enseignement au niveau de leurs nouveaux quartiers.

Lors de ces différentes opérations de relogement, plusieurs recours ont été déposés au niveau des bureaux ouverts à cet effet, soit plus de 1690 recours pour 23 opérations de relogement. Pour les vingt premières opérations de relogement, 1597 recours ont été déposés dont 254 recours validés. Les opérations de relogement se poursuivront en 2011, a indiqué M. Smail, soulignant que plus de 5000 familles issues de la wilaya d’Alger et vivant dans des habitations précaires et des immeubles vétustes bénéficieront de logements neufs lors du premier semestre de l’année prochaine ».

Le responsable a appelé les familles ayant déposé des dossiers de logement et qui n’ont pas été encore satisfaites à se constituer en comites de quartier et à fournir aux services de Daïra, les listes de demandes de logement et les dossiers nécessaires.