Plaidoyer pour le dépistage précoce du cancer du foie

lundi 1 juillet 2019 à 15:42
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

K. B.

L’Association des hépato-gastroentérologues de Tlemcen (AHGT) a organisé, samedi dernier, au niveau du palais de la Culture de Tlemcen une journée nationale sur les pathologies digestives qui regroupent les affections de l’appareil digestif ou de ses annexes, comme le foie, l’œsophage, la vésicule biliaire, l’estomac ou le pancréas. Les médecins spécialistes et généralistes des différents centres hospitalo-universitaires (CHU) et du secteur privé se sont penchés sur les modalités actuelles consensuelles de prise en charge des différentes pathologies digestives et extradigestives liée à l’infection à hélicobacterpylori et les recommandations pour son traitement d’éradication d’HP, comme l’a expliqué le président de l’AHGT, Pr Arbaoui hépato-gastro-entérologue.

« Il a été surtout question de l’infection à H. pylori, qui est l’infection bactérienne la plus répandue dans le monde puisque sa prévalence atteint 50 % de la population mondiale. Cette bactérie découverte par Warren et Marshall en 1983, dont les travaux dans le rôle de cette bactérie dans le développement de l’ulcère gastroduodénal ont été récompensés par le prix Nobel de médecine en 2005. Depuis, son rôle est incriminé dans plusieurs autres affections, notamment dans le cancer et le lymphome de l’estomac, d’où la nécessité de diagnostiquer cette bactérie chez une population bien définie, l’éradiquer par une antibiothérapie adaptée, contrôler son éradication par le test Helikit, afin de prévenir le développement de ces affections parfois graves ».

L’autre volet de la journée a porté sur les anémies chroniques d’origine digestives. Ces anémies sont principalement des anémies par carence en fer ou en vitamine B12. Elles sont responsables de plusieurs signes cliniques comme la pâleur cutanée, la dyspnée, le vertige, la fatigue et les symptômes digestifs qui relèvent de plusieurs étiologies. L’anémie n’étant qu’un symptôme et non pas une maladie. L’algorithme décisionnel pour la prise en charge de ces anémies a été abordé par Dr. Aissaoui du CHU de Bab El Oued. Les équipes du CHU Mustapha du Pr. Debzi, président de la société algérienne d’hépato-gastroentérologie et du CHU et EHU Oran ont abordé diverses affections hépatiques, comme les hépatites et les ictères, dont le diagnostic étiologique, qui nécessitent une démarche codifiée en vue d’une prise en charge précoce ainsi que le dépistage et la prévention du cancer du foie. 

Des séances d’initiation à l’échographie abdominale ont été assurées par des radiologues de Tlemcen et Sidi Bel Abbès. Les communications présentées ont porté sur le « diagnostic et manifestations digestives de l’infection à Helicobacterpylori » : D. Titsaoui du service de gastroentérologie CHU Sidi Bel Abbès, « manifestations extradigestives de l’infection à Helicobacterpylori et traitement d’éradication de l’infection à Helicobacterpylori », M.A. Boudjella du service de médecine interne du CHU Zmirli, « Anémies chroniques d’origine digestive », M. Aissaoui, H. Saoula, M. Nakmouche du service de gastroentérologie du CHU BEO, « Prise en charge de la rectocolite hémorragique», N. Korti, S. Bouasria du service gastroentérologie de l’EHU Oran, « CAT devant une cholestase chronique », N. Amani , S. Hakem, L. Mallem du service gastroentérologie du CHU Oran, « CAT devant une élévation chronique du taux des transaminases », C. Manouni , H. Bouasria du service gastroentérologie de l’EHU d’Oran, « Prise en charge d’une hépatite aiguë durant la grossesse : cas clinique » N. Afredj, N. Debzidu service hépatologie du CHU d’Alger, « Dépistage du carcinome hépatocellulaire », N. Debzidu service hépatologie du CHU Alger, « cas clinique », O. Drir, N. Debzidu service hépatologie du CHU d’Alger « Les pro-biotiques » M. Aïn Sebaa du service gastroentérologie du CHU de Tlemcen « Bases physiques de l’échographie », Dr. Taleb du service radiologie du CHU de Tlemcen et « Sémiologie de l’échographie abdominale», Dr. G. Messirdi radiologue Sidi Bel Abbès. Les participants à cette journée scientifique sont unanimes à dire qu’il est temps d’agir en Algérie pour prévenir les maladies chroniques du foie et améliorer le dépistage précoce du cancer du foie chez les populations à risque.

Selon eux, les trois principales causes de maladies chroniques du foie sont les hépatites virales, le syndrome métabolique (surpoids, obésité, diabète, dyslipidémie, hypertension) et la consommation excessive d’alcool. La vaccination contre l’hépatite B, la prévention de l’hépatite C, l’éviction de l’alcool ainsi que la prévention du syndrome métabolique par une activité physique, et la limitation de la consommation du sucre sont des axes prioritaires dans toute prévention. « La réussite de la prise en charge de ces affections, leur dépistage précoce et l’amélioration de leur prévention sont le but de cette manifestation de formation médicale. Une collaboration étroite entre le médecin traitant et le médecin spécialiste est plus que nécessaire», a ajouté Pr. Arbaoui. 

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
59 queries in 0,263 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5