Plaidoyer pour la création d’un réseau privé virtuel pour les avocats algériens

lundi 25 juin 2018 à 1:46
Source de l'article : Www.aps.dz

BOUIRA – Les participants à une rencontre internationale sur la modernisation du secteur de la justice ont plaidé, dimanche à Bouira, pour la création d’un réseau privé virtuel pour les avocats algériens afin d’être au diapason des mutations technologiques et d’en tirer profit.

Dans son allocution d’ouverture, la présidente de l’ordre des avocats de Bouira, la bâtonnière Ouafia Sidhoum, a mis l’accent sur la nécessité d’aller de l’avant pour la création de ce réseau privé virtuel des avocats d’Algérie dont le but est de faciliter la communication entre eux et les instances judiciaires du pays à travers le territoire national dans le cadre de la modernisation du secteur de la Justice.

A travers cette initiative, la première du genre, nous voulons oeuvrer ensemble pour la création d’un réseau privé virtuel pour les avocats algériens (RPVA) et pour le développement d’une plateforme de communication électronique pour les barreaux (e-barreau) en Algérie », a souligné Me Sidhoum, relevant par là qu' »il est temps d’être au diapason des mutations technologiques que connaît le monde entier, la justice doit aussi en profiter ».

Au cours de cette journée d’étude, Jérôme Clair, un spécialiste d’appel et membre de l’ordre des avocats de Poitier (France), a axé son intervention sur les avantages qu’offre la technologie moderne au secteur de la justice par le biais de la création de plateformes de communication virtuelles afin de faciliter le contact entre les avocats et les juridictions du pays.

« Le RPVA sert notamment de support de communication électronique des avocats avec les juridictions dotées d’un réseau de communication propre. 

Cette plateforme permet aux avocats de consulter leurs dossiers, le registre des audiences, d’envoyer des courriers électronique au greffe, mais aussi des actes et pièces de procédures », a expliqué Me Jérôme.

« Cette démarche entre dans le cadre de la dématérialisation de la procédure civile qui repose sur un certain nombre de dispositifs techniques à savoir, notamment, les réseaux privés virtuels, qui constituent des intranets destinés exclusivement à l’usage de leurs membres et sur lesquels ces derniers pénètrent à l’aide d’un système d’identification sécurisé », a ajouté l’intervenant.

Pour sa part, l’ex-avocat franco-algérien, Hemmaz Baghdad, issus du bâtonnat de Paris (France), a saisi cette occasion pour expliquer aux jeunes avocats présents à la rencontre les différents mécanismes permettant de développer ce genre de plateformes de communication virtuelles, qui, a-t-il souligné, « demeurent indispensables en cette ère des nouvelles technologies ».

Dans son intervention, Me. Hemmaz, spécialiste en droit des affaires, a estimé, lui aussi, qu’était temps d' »adapter le secteur de la justice en général et le corps des avocats en particulier aux nouvelles technologies que connaît le monde », tout en précisant que « ces technologies modernes nous permettent de développer des supports pour l’appel et la procédure électroniques et ce, conformément aux lois et à la législation algériennes », a-t-il dit, avant de mettre en exergue « l’apport important de la digitalisation et de la numérisation du secteur de la justice et de l’appel et les recours judiciaires en particulier. »

« Dans cette optique, nous envisageons d’établir un partenariat avec le bâtonnât de Poitier et pourquoi pas avec celui de Paris (France) afin de développer ce genre de démarches », a relevé la présidente de l’ordre des avocats de Bouira, Me Ouafia Sidhoum.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,214 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5