Pétrole : OPEP+ n’est pas parvenue à l’accord de baisse de production

Lors de la réunion de l’OPEP vendredi à Vienne, la Russie a refusé une nouvelle réduction de la production de pétrole pour enrayer la baisse des cours due à l’épidémie de coronavirus, indique l’agence Reuters.

En effet, la volonté de l’organisation, qui consiste à une baisse supplémentaire de 1,5 million de barils par jour jusque fin 2020, s’est heurtée au refus de la Russie.

Considérant qu’il est trop tôt pour prédire l’impact de l’épidémie du coronavirus sur la demande mondiale de pétrole, la Russie propose de prolonger jusqu’à la fin du deuxième trimestre les réductions de production déjà appliquées par les pays du groupe Opep+.

Depuis le début de l’épidémie, les cours du pétrole ont plongé de 10%, « ce qui fait craindre une glissade similaire à celle de 2014, lorsque l’Arabie saoudite et la Russie cherchaient à préserver leurs parts de marché face aux producteurs américains de pétrole de schiste, qui ne se sont jamais associés aux réductions de production », indique encore l’agence.

Il est à noter que le baril du Brent (référence du pétrole algérien), a perdu environ un tiers de sa valeur cette année et a tombé à 45 dollars le baril, son plus bas niveau depuis 2017.