Peste des petits ruminants: 32 millions de doses de vaccins et près de 3000 vétérinaires mobilisés pour éradiquer l’épidémie

mercredi 6 février 2019 à 15:16
Source de l'article : Radioalgerie.dz

       Pour éradiquer la peste des petits ruminants, l’État a mis en place un dispositif de prévention et de traitement de cette épidémie qui a affecté le cheptel dans plusieurs régions du pays.

Invité de la rédaction de la Chaine 3 de la radio nationale, le Dr Hachemi Kadour Karim, directeur des services vétérinaires au ministère de l’agriculture et du développement rural a assuré que le programme de vaccination s’étalera sur trois années. «Cette année nous allons acquérir 21 millions de doses de vaccins, l’année suivante 7 millions de doses et en 2020 nous allons avoir le dernier lot de 4 millions de doses», précise-t-il.

Rien que pour cette première commande de 21 millions de doses, l’Etat a dépensé 300 millions de DA sans compter le payement des honoraires des 300 vétérinaires mandatés pour l’exécution de cette campagne de vaccination, a souligné le représentant du ministère de l’agriculture qui n’a pas manqué l’occasion de rappeler que tous les frais de vaccination sont à la charge de l’Etat.

Un plan d’identification du Cheptel engagé dans deux wilayas pilotes    

Revenant à l’origine de cette épidémie qui a affecté le cheptel local, l’Invité de la Chaine 3 indique que le mouvement, difficilement contrôlable des bêtes, est la source de ces contamination. «C’est une maladie transfrontalière et on  ne peut pas être épargné dans un environnement où le virus circule», affirme-t-il tout en reconnaissant les limites du dispositif de surveillance mis en place. «Les animaux troqués dans les wilayas frontalières du sud font, malheureusement, l’objet d’une remontée vers le nord», indique-t-il avant de révélé que les services de son département ont récemment détruit un élevage de zebu à Mascara, alors que cette espèce de bovin est «interdite dans le nord du pays».

Pour en finir avec ses risques de contamination, M. Hachemi Kadour appel à l’implication de tous et rappel la mise en place d’un plan d’un plan d’identification du cheptel. Grâce à ce plan qui sera mis en place avec la collaboration de l’Union européenne dans deux wilayas pilotes (Béjaia et Tlemcen), tous le cheptel bovins sera identifié et suivi jusqu’à son abattage.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
61 queries in 0,379 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5