Pakistan : des effigies d’Obama brûlées

Pakistan : des effigies d’Obama brûlées

oxtugl.jpgDes centaines de Pakistanais en colère contre les Etats-Unis ont sillonné, hier, les rues de plusieurs villes du pays en brûlant des effigies du Président Barack Obama et en mettant le feu à des drapeaux américains pour dénoncer la mort de 24 militaires pakistanais suite à des frappes de l’OTAN. Les rassemblements ont été organisés par des partis d’opposition et par des groupes islamistes de droite dans les principales villes du Pakistan, pays de 167 millions d’habitants qui détient l’arme nucléaire. A Karachi, le port utilisé par les Etats-Unis pour faire transiter l’approvisionnement de leurs troupes en Afghanistan, plus de 700 personnes se sont rassemblées devant le consulat des Etats-Unis aux cris de «A bas l’Amérique», «Ne touchez pas au Pakistan», «Nous nous tenons main dans la main avec notre armée». Devant le club de la presse de Karachi, des dizaines de militants politiques ont brûlé des effigies du Président Obama. A Multan (centre), plus de 300 militants partisans de l’ancien Premier ministre Nawaz Sharif, ainsi que des commerçants, sont descendus dans la rue mettant le feu à des drapeaux des Etats-Unis et de l’OTAN. A Islamabad, quelque 200 militants du parti islamiste radical Jamaat-e-Islami (JI) ont tenu un grand rassemblement. S’exprimant devant les manifestants, le député de l’opposition Javed Hashmi a exigé que le gouvernement pakistanais mette un terme à son alliance avec les Etats-Unis.