Ouyahia s’oppose au partenariat proposé par Axa à Cevital

Ouyahia s’oppose au partenariat proposé par Axa à Cevital

02fr.jpgLe Premier ministre, M. Ahmed Ouyahia, s’est opposé à l’offre de la compagnie française d’assurance, Axa, portant sur l’ouverture de son capital aux entreprises algériennes dont le géant algérien Cevital, avec un taux de participation estimé à 36%, apprend-on de sources bien informées.

Selon nos sources, le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, s’est entretenu avec le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, sur cette question, lors de sa dernière visite en Algérie. En effet, Claude Guéant a demandé le gouvernement algérien à trouver une issue à l’affaire Axa. Pour sa part, M. Ouyahia a précisé que le gouvernement n’est pas contre l’entrée de la compagnie française au marché algérien et il souhaite qu’elle trouve des partenaires prêts à détenir 51% de son capital social. Après quelques jours de la visite de Claude Guéant en Algérie, Cevital a été destinataire d’une offre de la part d’Axa, qui a été refusée par la suite par le gouvernement.

Face à cette situation, Axa a pensé à quitter le marché algérien définitivement, suite aux nombreux problèmes rencontrés depuis l’annonce de l’installation de sa filiale en Algérie. Pour rappel, Axa a refusé de se soumettre aux nouvelles lois contenues dans la LFC 2009, relatives à l’investissement étranger, elle a tenu à détenir la majorité du capital, soit plus de 51%. Mais en fin de compte, elle s’est pliée et a accepté de se soumettre à la législation algérienne régulant l’investissement étranger en Algérie.