Ouverture en avril 2011 du tronçon Bordj El Kiffan-Bab Ezzouar

Ouverture en avril 2011 du tronçon Bordj El Kiffan-Bab Ezzouar

1b_111938979.jpgLe tramway d’Alger sera mis en circulation en avril prochain. C’est ce qu’a annoncé hier le premier responsable du secteur après avoir supervisé des essais concluants. Selon M. Amar Tou, le premier tronçon du tramway d’Alger, notamment celui reliant Bordj El Kiffan à

Bab Ezzouar à l’est d’Alger sur 7,4 km, sera mis en exploitation commerciale au début du mois d’avril 2011. «Les dispositions pour l’exploitation sont déjà prises, les équipes de gestion sont en formation et les conducteurs sont sélectionnés pour la mise en service commerciale de ce premier tronçon prévue dans la première décade du mois d’avril», a déclaré le ministre lors du lancement des essais techniques de cette liaison du tramway d’Alger.

M. Tou, accompagné lors de cette visite par le ministre de la Poste et des Technologies de la communication et de l’information, M. Moussa Benhamadi, a souligné, par ailleurs, que des «essais intensifs» étaient prévus aux mois de janvier et de février avant la «mise en marche à blanc» de ce moyen de transport au mois de mars, puis sa mise en service en avril. M. Tou a déclaré également qu’un travail se faisait actuellement pour fixer les tarifs qui conviendraient pour ce moyen de transport, rappelant que l’Etat avait déjà créé un fonds spécial pour subventionner les transports publics.

Il a, d’autre part, fait état de difficultés rencontrées dans le déplacement des réseaux d’énergie et d’assainissement pour la réalisation de cette ligne. Des extensions sont prévues vers Bir Mourad Raïs, El Achour et Draria, a-t-il ajouté. Pour ce qui est du tramway d’Oran, le ministre a expliqué que le plus gros des travaux sera achevé «dans un mois ou un mois et demi», précisant que la réalisation de ce moyen de transport dans la capitale de l’Ouest a été plus facile sur un terrain plat par rapport au relief accidenté d’Alger. Sur les dix-sept projets de tramway, trois sont en cours de réalisation, en l’occurrence ceux d’Alger, d’Oran et de Constantine, six en phase d’attribution des études de détail et huit en cours d’études de faisabilité, avait également précisé le ministre dans une récente visite d’inspection. Les six wilayas, dont les études des détails sont en cours d’attribution au niveau de la commission nationale deds marchés, sont Sétif, Ouargla, Annaba, Batna, Mostaganem, Sidi Bel Abbès, avait-il ajouté. M. Tou a également visité le centre de dépôt du tramway d’Alger, situé à Bordj El Kiffan et chargé de deux fonctions essentielles : stockage du matériel roulant et réalisation de toutes les prestations de maintenance des équipements roulants et des équipements fixes tout au long de la voie.

D’une surface totale de 44 000 m2, ce dépôt comprend un garage, les ateliers de maintenance, un poste électrique et un poste de commande centralisé (PCC). Le tramway d’Alger, qui assurera le transport de 185 000 voyageurs par jour, desservira trente-huit stations au total sur une ligne de 23,2 km. Il reliera la banlieue est d’Alger au centre-ville.