Ould Abbes : Me Ksentini compte demander “la clémence de la justice”

Ould Abbes : Me Ksentini compte demander “la clémence de la justice”

Me Farouk Ksentini, avocat de l’ancien ministre de la Solidarité Djamel Ould Abbes, incarcéré pour des faits liés à la corruption, s’est exprimé sur plusieurs points, notamment l’état de santé de son client.  

Placé en détention préventive pour la première fois en juillet de l’année 2019, l’ancien ministre de la Solidarité nationale et ancien secrétaire général du FLN Djamel Ould Abbes, a été présenté plusieurs fois devant les tribunaux. Son nom a été cité dans plusieurs affaires.

En septembre dernier, le Tribunal de Sidi M’hamed l’avait condamné, en compagnie de l’ancien ministre de la Solidarité Saïd Barkat, à des peines respectives de 8 ans et 4 ans de prison ferme avec une amende d’un million de DA chacun.

Une condamnation qui a été confirmée en appel en décembre dernier, par la Cour d’Alger.  Les deux anciens ministres ont été jugés pour « détournement, dilapidation de deniers publics », « conclusion de marchés en violation de la législation » et « abus de fonction ».

« Il fête ses 80 ans en prison », Me Farouk Ksentini

Me Farouk Ksentini, en sa qualité d’avocat de Djamel Ould Abbes, est revenu sur la situation de son client qui purge sa peine à la prison d’El Harrach. L’Avocat s’apprête, en effet, à introduire une nouvelle demande de sa mise en liberté.

Dans une déclaration rapportée par le quotidien Le Soir d’Algérie, Me Ksentini rappelle d’emblée que Djamel Ould Abbes « qui fête ses 88 ans en prison », est « un homme très âgé, atteint de plusieurs maladies pour lesquelles il est d’ailleurs pris en charge en prison ».

Selon lui, l’état physique de son client « s’est dégradé ». Et c’est pour cela qu’il compte « demander à la justice de faire part de clémence et d’humanisme en le laissant recouvrer sa liberté ».

D’ailleurs, il estime à ce propos que « rien n’empêche cela, il présente toutes les garanties requises à cet effet ».