Ould Abbès l’a annoncé hier ,Les retraités obtiennent une hausse de 9% de leurs pensions

Ould Abbès l’a annoncé hier ,Les retraités obtiennent une hausse de 9% de leurs pensions

18e-djamel-ould-abbes.jpgAprès un combat de longue haleine, les 2 100 000 retraités ont finalement obtenu une revalorisation annuelle de leurs pensions à hauteur de 9%, au lieu des 15% réclamés par la Fédération nationale des travailleurs retraités (Fntr). L’annonce a été faite, hier, par Djamel Ould Abbès, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale par intérim. Il présidait la cérémonie de signature de l’arrêté relatif à cette décision, entre son ministère et la CNR, au siège de cette dernière, en présence, notamment, du patron de la

Centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi Saïd, des cadres de l’Ugta et de la CNR. «La décision de revalorisation des pensions des retraites au titre de l’année 2012 sera appliquée dès le 1er août prochain avec un effet rétroactif à compter du 1er mai dernier», a indiqué le ministre. Il a précisé que cette augmentation intervient à la veille du mois de Ramadhan et s’inscrit dans le cadre de la poursuite de l’amélioration du pouvoir d’achat des retraités. Selon Ahmed Gadiri, SG par intérim de la Fntr, «cette augmentation est satisfaisante», elle se rapproche des 15% que nous avons réclamé», a-t-il précisé. Le ministre a tenu à expliquer que cette mesure s’ajoute à la revalorisation exceptionnelle de 15 à 30 % de l’ensemble des pensions et allocations de retraite et au relèvement de la pension minimum, mise en oeuvre le 1er janvier 2012 sur décision du président Bouteflika. Dans ce sens, il a rappelé la série de mesures prises en faveur des retraités au cours de la dernière décennie. Il a fait part, entre autres des mesures portant exonération de l’impôt sur le revenu global (IRG) des pensions de retraite dont le montant est inférieur à 20 000 DA, conformément à la loi de finances complémentaire 2008, et l’abattement de l’IRG de 10 à 80 % pour les pensions dont le montant est compris entre 20 000 et 40 000 DA en vertu de la loi de finances complémentaire 2010. Ould Abbès a par ailleurs rappelé la création, sur décision du chef de l’Etat, le Fonds national de réserve des retraites, fonds destiné à sécuriser le système national de retraite pour les générations futures dont le financement est assuré essentiellement par une quot part de 3% du produit de la fiscalité financière. Il a ajouté que les négociations autour de la mesure portant augmentation des allocations familiales, auront lieu en septembre prochain. Il est bon de noter que cette rencontre a été une occasion, pour rendre un vibrant hommage à Smail Allaouchiche, SG de la Fntr, décédé la semaine dernière. Djamel Ould Abbès et Abdelmadjid Sidi Saïd ont salué ce grand homme, qui était non seulement un fervent défenseur des droits des retraités, mais aussi un militant acharné de l’Ugta depuis les premières années de l’indépendance. Il avait milité jusqu’à son dernier jour pour obtenir une revalorisation digne et juste, en guise de reconnaissance et de considération à tous ces ancienstravailleurs qui ont tant donné.

A. B.

Sidi Saïd : la nouvelle grille des salaires des journalistes et assimilés bientôt finalisée

La nouvelle grille des salaires de référence des journalistes et assimilés du secteur public sera finalisée d’ici un mois. C’est ce qu’a laissé entendre le patron de l’Ugta. «Nous sommes entrain d’établir les listes des autres corps de métiers des entreprises de presse», a-t-il précisé. Il a expliqué que l’application de cette nouvelle grille de salaires se fera simultanément. S’agissant de l’adhésion de la presse privée à ce processus, Sidi Saïd a souligné que «tous les directeurs des titres privés ont été contactés, ajoutant ne pas avoir senti de refus de leur part».

Retraite des gardes communaux : tous les dossiers seront traités avant la fin octobre

«Les 43 100 dossiers des gardes communaux déposés au niveau de la CNR seront traités durant les trois prochains mois, aucun dossier ne restera en suspens». C’est ce qu’a affirmé, Djamel Ould Abbès. «J’ai été instruit par les plus hautes autorités du pays pour régler la situation de tous les gardes communaux», a t-il déclaré.