Oran : un immigré au cœur d’une “absurde” affaire de meurtre

Oran : un immigré au cœur d’une “absurde” affaire de meurtre

Les vengeances et les règlement de compte sont souvent derrières les meurtres. Cependant, des raisons saugrenues poussent parfois les gens à agresser, frapper ou même tuer quelqu’un, c’est le cas de le dire pour cette histoire.

Ce lundi, le tribunal pénal de première instance à Oran a condamné  un immigré algérien venu de l’Italie à cinq ans de prison et à un million de dinars. Ce dernier est accusé d’avoir donné des coups ayant entraîné la mort involontaire de son voisin après une dispute et une bagarre à cause d’une histoire de poubelle.

Les faits de ce dossier remontent au 24 novembre 2020 à la commune de Kandil à Oran, où les services de police ont été alertés du décès d’une personne ayant sur le corps des marques de coups et des blessures. Après avoir écouté la version des faits relatée par le frère de la victime expliquant qu’il a appris par le biais des voisins que son frère a eu une dispute qui a viré au vinaigre avec le mis en cause.

En arrivant sur les lieux, il trouve son frère allongé par terre dans le hall de l’immeuble avec des blessures et des marques d’agression flagrantes notamment au niveau de son visage. Suite à quoi, il a été rapidement transféré à l’hôpital où il a officiellement été déclaré mort par les médecins.

Version de l’accusé

Quant à l’accusé qui est revenu sur les faits devant le greffier du tribunal, il a déclaré qu’en sortant ce jour de son domicile, il a été surpris pas les sachets de poubelle jetés devant sa porte et qu’il a simplement voulu se renseigner de ça auprès de son voisin avant que cela se transforme en bagarre, qui selon lui, a été initiée par la victime.

Il a tenté de se défendre en appuyant sur l’état de santé et les maladies chroniques dont la victimes souffrait, pour essayer d’éloigner la peine d’homicide volontaire, soulignant qu’il n’avait aucune intention d’entraîner sa mort.