Oran: Perpétuité pour avoir tué son ex-femme

mardi 12 février 2019 à 9:11
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

M. Nadir

Oran: Perpétuité pour avoir tué son ex-femme

         D. Djamel Abdennacer, 56 ans, a été condamné hier à la perpétuité pour le meurtre de son ex-épouse qu’il qualifiait de femme de mauvaise vie dont les mœurs mettaient en danger leurs deux enfants de 10 et 15 ans : «Ma fille adolescente était presque perdue et les notes de mon fils régressaient», s’est-il défendu devant le tribunal criminel d’Oran.
«Mais vous aviez divorcé et n’aviez aucun droit de regard sur le comportement de votre ex-femme. Et il y avait d’autres moyens légaux pour protéger vos en fants», a rétorqué le président en le mettant devant cette terrible réalité : «A cause de votre acte, vos enfants ont perdu leurs deux parents». La genèse de cette affaire remonte au 22 juillet 2017 lorsque Djamel Abdennacer, résidant à Sid El Bachir, une blessure au bras et un couteau ensanglanté à la main, se présente devant la police en avouant le meurtre de son ex-femme, Zohra.
Un peu plus tard, c’est un garçonnet qui apparaît au même commissariat en portant une arme blanche: «Papa a tué mama», dira le fils de 10 ans en tendant un couteau aux policiers. Dans sa déposition, Abdennacer dit avoir tenté de parler avec la défunte à propos de leurs deux enfants de 10 et 15 ans dont l’évolution l’inquiétait : «Elle avait de mauvaise mœurs et je craignais pour l’avenir de mes enfants. J’ai essayé de lui parler mais elle a commencé à m’insulter avant de m’agresser avec un couteau. A mon tour, j’ai saisi un couteau et j’ai frappée».

Antécédents de violence conjugale

Lors de l’enquête, les policiers apprendront qu’en dépit du divorce, Abdennacer n’avait pas quitté le domicile conjugal et qu’il s’était établi dans le garage. Ils découvriront également que les deux ex-époux (après 30 ans de mariage et quatre enfants) se vouaient une haine farouche et que, du temps de leur union, Abdennacer s’était déjà distingué par des actes de violence envers Zohra. Par deux fois au moins, celle-ci avait porté plainte pour coups et blessures volontaires en présentant deux certificats médicaux de 18 et 16 jours d’incapacité. Après instruction, D. Djamel Abdennacer sera inculpé pour homicide volontaire selon l’article 254 et 263, alinéa 3 du code pénal et écroué en attendant son procès.

A la barre, ce lundi, l’accusé maintiendra ses déclarations : «Mon ex-femme avait une vie dissolue, ce qui influait négativement sur ma fille de 15 ans, qui avait déjà pris un mauvais chemin, et sur mon fils dont les résultats scolaires reculaient. Ce jour-là, j’ai tenté une nouvelle fois de l’entretenir sur le sujet, elle a commencé à m’insulter avant de me frapper avec un couteau. Alors, j’ai perdu mon contrôle». Répondant aux questions de son avocat, Abdennacer révèlera que la défunte avait chassé sa fille de la maison, que celle-ci s’était réfugiée chez une amie à Sidi Chahmi où elle a fini par se marier: «Elle n’a même pas daigné assister au mariage», conclura-t-il.

Le parquet veut la perpétuité

Dans sa plaidoirie, l’avocat de la partie civile rappellera les antécédents de violence de l’accusé contre la défunte et exhibera une expertise qui constate que Zohra présentait une «fragilité psychologique» provoquée par le comportement violent de son mari. Violences que confirmaient, par ailleurs, de nombreuses photos (montrées auparavant par le juge) sur lesquelles la victime apparait avec un visage tuméfié. L’avocat, qui rappellera que les charges retenues contre l’accusé sont soutenues par des aveux et des preuves matérielles, suggérera que les accès de violence de l’accusé étaient motivés par son désir de s’accaparer le domicile familial.

Arguments que le représentant du ministère public reprendra à son compte pour requérir la réclusion à perpétuité, peine maximale prévue par la loi. Le magistrat évoquera les aveux de l’accusé mais aussi la déposition d’un témoin oculaire (qui n’a pas assisté à l’audience) affirmant avoir vu l’accusé courir derrière la défunte, une arme blanche à la main : «La détermination de l’accusé à tuer la victime ne fait aucun doute», dira-t-il en abordant également l’expertise du médecin-légiste qui établit un lien direct entre les blessures et l’hémorragie massive qui a conduit au décès.

L’avocat de D. Djamel Abdennacer axera sa plaidoirie sur le «comportement dissolu» de la défunte, les sacrifices consentis par son client pour le bien de ses enfants et le principe de personnalisation des peines. Pour lui, ce sont les mauvaises mœurs de Zohra et sa conduite du 22 juillet 2017 qui amené Abdennacer à commettre l’irréparable : «Il avait peur pour ses enfants… Il a essayé de parler à son ex-femme et elle l’a accueilli avec des insultes et un couteau», dira-t-il en substance en rappelant que son client s’était rendu avec l’arme du crime et une plaie au bras, et que le fils était apparu, un peu plus tard, avec un second couteau à la main, «celui-là même que la victime avait utilisé contre notre client». En 30 ans de mariage, continuera l’avocat, Abdennacer a tout sacrifié pour ses enfants : «La preuve, deux filles aînés ont réussi dans leur vie : l’une est gendarme à Chlef et l’autre est infirmière à Aïn Témouchent. Il s’inquiétait pour l’avenir de ses deux derniers», poursuivra-t-il.

L’intervenant ne niera pas la culpabilité de son client -celui-là a fait des aveux et les preuves sont accablantes- mais il appellera les membres du jury à considérer les circonstances qui ont conduit au meurtre : «Tous les meurtres ne peuvent pas emporter la réclusion à perpétuité, chaque situation ayant ses particularités», indiquera-t-il en plaidant les circonstances atténuantes pour un homme qui a sacrifié une bonne partie de sa vie pour ses enfants : «Le fils, qui vit aujourd’hui chez sa sœur ainée à Aïn Témouchent, a certes perdu sa mère mais il a peut-être encore besoin de son père.» Après délibérations, le tribunal criminel de première instance déclarera l’accusé coupable des faits reprochés et le condamnera à la réclusion à perpétuité.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 1,080 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5