ORAN-Investissements industriels structurants : Un centre commercial et de loisirs de 50.000 m2

ORAN-Investissements industriels structurants : Un centre commercial et de loisirs de 50.000 m2

oran_817251618.jpgL’agence d’Oran de gestion et de régulation foncière vient de jouer un bon coup pour l’investissement local en dégageant plusieurs hectares servant d’assiettes de terrain pour la réalisation de trois importants projets industriels dits structurants.

Selon des sources de la wilaya, cette agence, chargée de la régulation du foncier urbain oranais, a donné, après de minutieuses études, son feu vert au lancement des trois projets, implantés à l’ouest d’Oran (Boutlelis), au pôle industriel de Bethioua et dans la ZHUN d’Es Senia. Ces projets sont une manne certaine pour l’emploi local puisqu’ils sont porteurs de milliers de postes directs et indirects. Ainsi, dans la zone d’activité industrielle d’Es Senia, un gigantesque centre commercial (hypermarché) et de loisirs est prévu. Cet investissement dont les coûts frôlent les 700 milliards de centimes sera conçu sur une superficie de plus de 50.000 m2, dont plus de 10.000 m2 consacrés aux loisirs, entre salles de cinéma, bowlings, restaurants, etc.

La daïra d’Es Senia, qui a donné l’étude du projet à un bureau d’études espagnol, est derrière l’idée du lancement de cet important projet qui devrait relancer l’animation dans cette partie de la wilaya connue plus pour le foisonnement de ses entreprises industrielles que par ses activités commerciales et de loisirs. Les deux autres futurs projets qui entrent dans le cadre de l’investissement industriel national et étranger à Oran, concernent la réalisation d’une aciérie, dans la zone d’activité de Bethioua. Prévue sur quelques 118 hectares, l’aciérie qui est un investissement privé national, est pressentie, nous dira la même source, pour offrir près de 5.000 postes d’emploi entre permanents et d’appoint. D’autre part, une cimenterie, qui sera localisée dans la daïra de Boutlelis, à l’ouest de la wilaya, devrait fournir une production annuelle de 500.000 tonnes. Elle viendra, pour cette région de l’Ouest, en appoint à la cimenterie de Beni Saf qui n’arrive pas à répondre à la demande de plus en plus grandissante qui émane du secteur de la construction. A signaler que dans cette partie du territoire national, le prix du sac de ciment dépasse, parfois, l’entendement, alors que son prix officiel ne va pas au-delà de 300 dinars. Cette cimenterie devrait offrir des centaines d’emplois fixes et ponctuels.

A noter que, selon une information confiée par la direction régionale de l’ANDI, quelque 106 projets d’investissement ont été enregistrés au premier trimestre 2011 au guichet unique décentralisé de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) à Oran. Ces projets qui totalisent un montant d’investissement de plus de 105.209.000 de dinars devraient générer quelque 15.000 emplois. Cette hausse par rapport à 2010 est due à la reprise des investissements, eu égard aux mesures d’assouplissement décidées telles que la réduction des redevances locatives, qui sont de nature à booster l’investissement au niveau local.