Oran: 80 médecins généralistes recrutés

mardi 19 juin 2018 à 10:43
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Par 

Un plan managérial, mis en place, a permis la gestion à la hauteur de l’événement malgré la défaillance des résidents.

Toutes les situations exceptionnelles nécessitent des solutions évidentes. La direction de la santé de la wilaya d’Oran est passée à l’action en lançant le recrutement de 80 médecins généralistes à dispatcher sur les structures sanitaires se trouvant dans le besoin. Dans le sillage d’une telle embauche, le centre hospitalo-universitaire Benzerdjeb s’est taillé la part du lion en accueillant 35 médecins ayant pris leurs fonctions dès avoir accompli les formalités administratives. 35 autres médecins viennent d’être affectés à l’établissement hospitalier spécialisé de Canastel ou encore l’hôpital pédiatrique. Le reste a été déployé dans les structures sanitaires d’Oran comme l’hôpital d’El Mohguen, le service des cancéreux de Misserghine et la clinique Nouar Fadela (ex-Sainte-Anne) du centre-ville. Une telle information est confirmée par la direction de la prévention expliquant que «la budgétisation des postes sollicités a été accordée». Un tel recrutement survient à point nommé pour colmater, certes, la petite brèche ouverte par des médecins, peu nombreux, persistant dans leur action «jusqu’au boutiste», la grève.
Les nouvelles recrues conforteront les médecins en place dont des chefs de services, des professeurs, maîtres-assistants ayant brillé dans la gestion des incidences de la grève jusqu’au retour à la raison d’au moins 35% des médecins résidents en ralliant leurs bureaux. Toutefois, ces incidences n’ont pas totalement impacté le secteur après que la direction de la santé ait anticipé les événements en prenant, à l’avance, des mesures qui s’imposent. Un plan managérial mis en place, a permis la gestion à la hauteur de l’événement malgré la défaillance des résidents ayant opté pour le mouvement de protestation et le boycott des gardes.
Les grévistes durcissant le ton à travers des appels, sans grand suivi qu’ils lancent sur les réseaux sociaux, voient leur champ de manoeuvre se rétrécir de jour en jour. Sinon comment interpréter le fait que pas moins de 400 médecins résidents ont revêtu leur blouses blanches et se sont remis au travail. Ce n’est pas tout. La direction de l’hôpital Benzerdjeb reçoit une moyenne de 5 demandes de réintégration émanant des désormais ex-grévistes. L’onde de choc passe en douceur tandis que le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière est, lui aussi, passé à d’autres actions en s’attelant d’ores et déjà à finaliser un programme de communication sur les risques éventuels sur la santé durant la saison estivale 2018. S’étalant sur la période du 20 juin au 10 septembre 2018, le programme de communication prévoit un média-planning et des conférences de presse, visant à sensibiliser la population sur les risques fréquents sur la santé durant chaque saison estivale. Ainsi, une première conférence de presse, programmée le 17 juin prochain, a abordé le thème des accidents de baignade, l’alimentation, l’hygiène et la propreté sur les plages ainsi que l’exposition au soleil, précise la même source.
Les toxi-infections alimentaires collectives lors des fêtes de mariages, de célébration des réussites aux examens scolaires ou de retour du Hadj, feront quant à elles, l’objet d’une rencontre avec la presse le 1er juillet. Une rencontre similaire se tiendra le 15 juillet sur le thème des toxi-infections alimentaires liées à l’hygiène alimentaire des mains, des boissons et à la conservation alimentaire, alors que l’exposition au soleil chez les personnes âgées, les malades chroniques et les enfants sera au centre d’une conférence de presse prévue le 1er juillet.
Le 1er août prochain, le ministère de la Santé prévoit la tenue de deux conférences de presse, l’une dédiée à la diarrhée chez l’enfant et l’autre à la conjonctivite, alors qu’un point de presse sera animé, le 12 du même mois, soit à 10 jours de l’Aïd El Adha autour du thème «Un Aïd sans risques», à savoir les risques de kystes hydatiques et les accidents domestiques

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,345 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5