Omra en Algérie 2022 : rendez-vous du lancement des premiers vols

Omra en Algérie 2022 : rendez-vous du lancement des premiers vols

Sur les portes du mois de ramadan et au fur et à mesure que l’organisation de la saison Omra 2022, les autorités algériennes ne cessent de rassurer les futurs pèlerins.

Selon le directeur de l’Office national du pèlerinage et de la Omra Ahmed Slimani, les premiers voyages de la nouvelle saison Omra 2022 débuteront la première semaine du mois de ramadan. Et en ce qui concerne les inscriptions, celles- ci seront toujours valables jusqu’à la mi-Chaoual . Ainsi les agences de tourisme et de voyage ne sont pas tenues de prendre en considération un système de quota et elles ont libre choix d’organiser les effectifs à leurs guises, tout en respectant les exigences du cahier des charges. “L’inscription à la Omra pour les citoyens est ouverte jusqu’à la mi-Chaoual », a fait savoir la même source.

Par ailleurs, le même directeur a affirmé mercredi 30 Mars 2022 que la vaccination contre le virus Covid-19 constitue une condition impérative pour toute personne désireuse d’accomplir le rite de la Omra …

Invitant ainsi les agences de tourisme et de voyage au respect et à la mise en application de ces conditions en vue de faciliter le bon déroulement de cette opération. « Suite à la réouverture de la saison de la Omra pour l’année 1443 de l’Hégire, il a été procédé à l’adoption du cahier des charges relatif à cette opération, exigeant, entre autres, la vaccination contre le coronavirus pour le candidat à la Omra afin de protéger le système de santé national », a précisé Ahmed Slimani.

“Dans l’objectif de préserver cet acquis et de protéger les pèlerins, il a été décidé, en coordination avec le ministère de la Santé et le comité scientifique, d’exiger la vaccination en dépit de la décision des autorités saoudiennes ayant allégé les restrictions imposées auparavant”, a-t-il ajouté.

En outre, il a assuré que “L’ONPO s’attèle à accompagner les agences pour s’assurer de son engagement conclu avec les concernés par la Omra”, Il a souligné, en précisant que cette assistance englobe la surveillance au niveau des aéroports de départ dans le but de vérifier à la fois les coordonnées et les programmes communiqués par l’agence ainsi qu’au niveau des lieux saints.

Les facteurs régissant le prix de la Omra

En ce qui concerne le prix de la Omra, le directeur de l’ONPO a fait savoir que « les répercussions de la pandémie de Covid-19 ont eu un impact sur les prix », tout en manifestant l’espoir « de voir les coûts baisser comme avant, surtout que les autorités saoudiennes ont décidé d’assouplir plusieurs conditions imposées à ce sujet ».

En effet, il a déclaré que certains indicateurs conditionnent les prix de la Omra. Ces derniers sont, selon lui, des critères et des fondements sur lesquels repose le coût final. Ahmed Slimani a notamment parlé de la classification des établissements hôteliers et leur localisation dans le Haram.

De plus, le porte-parole a mentionné, là encore, les services supplémentaires sollicités par le pèlerin. De même, le temps à passer en Terre sainte figure aussi parmi les facteurs affectant le prix final de la Omra.