Omra 2022 : quelles sont les conditions imposées aux Algériens ?

Omra 2022 : quelles sont les conditions imposées aux Algériens ?

Dans un contexte de pandémie mondiale, le voyage est devenu un sujet très sensible car toute personne atteinte peut éventuellement engendrer le déclenchement d’une nouvelle vague du virus Covid-19. Un virus qui n’a eu de cesse de se propager à travers ses variants.

Avec le nouveau variant dangereux “Omicron” qui a récemment été découvert en Afrique du Sud, beaucoup de pays durcissent et mettent à jour leurs conditions d’entrée pendant que la vaccination demeure le seul espoir pour lutter contre ce virus, c’est d’ailleurs la première condition pour l’octroi des visas de la Omra en Arabie Saoudite.

En août dernier, l’Arabie saoudite a annoncé une bonne nouvelle. En effet, le royaume a élevé la capacité d’accueil des pèlerins à 2 millions par mois, au lieu des 600 000 pèlerins.

Les conditions pour effectuer la Omra

Pour se rendre aux deux Saintes Mosquées, le ministère saoudien du Haj et de la Omra a déclaré à travers un communiqué que les pèlerins en provenance de l’étranger ayant un visa “Omra” et qui sont vaccinés avec des vaccins approuvés en Arabie Saoudite pourront effectuer la “Omra” sans être contraint de se confiner.

Quant aux pèlerins en provenance de l’étranger, ayant un visa « Omra » et qui sont vaccinés avec des vaccins homologués par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mais qui ne sont pas approuvés en Arabe Saoudite, ils devront se confiner pendant trois jours, suite auxquels ils passeront un test PCR, seul le résultat négatif de ce test 48h après la fin de leur confinement leur permettra d’effectuer leur Omra.