Obésité en Algérie : le ministre de la Santé tire la sonnette d’alarme

Obésité en Algérie : le ministre de la Santé tire la sonnette d’alarme

L’obésité est un problème de santé mondial en constante augmentation, touchant des millions de personnes à travers le monde. Elle est souvent considérée comme le résultat d’un mode de vie sédentaire et d’une alimentation déséquilibrée,. En effet, l’obésité peut conduire à des complications graves telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension, les maladies métaboliques. Ainsi que certains types de cancer.

En fait, , les Algériens ne sont pas à l’abri, vu le style de vie qu’adopte la majorité de la population. Lors de sa visite à l’École supérieure de la sécurité sociale (ESSS) à Alger, à l’occasion des travaux de la 4e journée de la formation médicale continue, le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière Abdelhak Saihi a tiré la sonnette d’alarme à ce sujet. À en croire ses propos, l’Algérie risque de figurer parmi les vingt pays les plus touchés par l’obésité dans le monde.

Obésité en Algérie : voici les chiffres et les estimations du ministre 

En se basant sur des données officielles, le premier responsable du secteur de la santé a dévoilé des chiffres effrayants. « En 2017, l’obésité avait atteint 22 % de la population et le chiffre est appelé à augmenter à l’avenir », a-t-il fait savoir. D’après les informations communiquées par le ministre, les spécialistes estiment que le taux d’obésité en Algérie pourrait atteindre 46 % d’ici l’an 2030. 

Dans ce cas l’Algérie, figurerait parmi les vingt pays les plus touchés par ce problème de santé dans le monde. Elle occuperait, de ce fait, la deuxième place en Afrique, à moins que des mesures efficaces ne soient prises pour enrayer cette tendance. Abdelhak Saihi a décrit les chiffres liés à l’obésité en Algérie comme étant “effrayants” et “inquiétants”. Il a affirmé, dans ce sens, que des mesures sont prises à court et moyen terme pour lutter contre cette maladie. Effectivement, le traitement peut coûter des sommes considérables.

Selon le ministre, la lutte contre l’obésité implique plusieurs approches. Notamment, “l’importance de l’éducation des patients sur les problèmes médicaux”. Cela “ afin de prévenir les complications”. Dans ce sillage, le responsable susmentionné a fait état des efforts déployés par le gouvernement pour “garantir l’accessibilité aux médicaments nécessaires”. Ceux “qui ont démontré leur efficacité contre les maladies chroniques comme l’obésité”.

Lutte contre l’obésité : Saihi propose une solution

À vrai dire, ce phénomène préoccupe les Algériens, mais aussi les autorités du pays. Dans cette optique, Saihi a fait savoir que le dépistage précoce est l’une des méthodes efficaces pour lutter contre les maladies chroniques, y compris l’obésité. Pour ce faire, il faut se baser, selon Saihi, sur “une formation médicale continue”. Ce qui permettra de “prévenir les complications dangereuses”.

D’ailleurs, il en est de même pour les maladies rares. Selon le même responsable, récemment, une augmentation du nombre de personnes atteintes de ces maladies a été enregistrée. Saihi a également fait savoir que ces maladies coûtent actuellement beaucoup d’argent à la pharmacie centrale des hôpitaux, ajoute le ministre de la santé.