Nouvelle loi d’immigration : plus de 800 travailleurs sans papiers en grève en France

Nouvelle loi d’immigration : plus de 800 travailleurs sans papiers en grève en France

Alors que le Sénat, en France, se prépare pour examiner la nouvelle loi d’immigration, le 6 novembre 2023, les travailleurs sans papiers en France ont décidé d’entrer dans une grève. Et ce, à partir du mardi 17 octobre dernier pour demander leur régularisation.

Pour rappel, la nouvelle loi d’immigration, est présentée par Darmanin, comprend dans son texte la création d’un nouveau titre de séjour, métier en tension, pour permettre la régularisation des travailleurs sans papiers dans plusieurs secteurs soufrant du manque de personnel.

Plus de 800 travailleurs sans papiers entrent en grève en Île-de-France

En effet, le mardi 17 octobre 2023, a démarré une des plus grosses grèves engagées par les travailleurs sans papiers en France, depuis 2009. 150 sans papiers du chantier des jeux olympiques et du Grand Paris, ainsi que 650 autres étrangers intérimaires, se sont mis en grève dans une trentaine de lieux en France.

En grande partie, ces grévistes occupent des agences d’intérim et des entreprises sous-traitantes de la logistique, du nettoyage, des déchets et de la distribution. Ils souhaitent une régularisation collective des travailleurs des chantiers des Jo et du Grand Paris, le retrait de la loi de Darmanin et la renégociation des droits et des conditions de régularisation des travailleurs immigrés.

Le parti de l’extrême droite s’attaque à l’immigration

De son compte, la scène politique en France ne semble pas du même avis de ces grévistes. En effet, suite à l’attentat de l’Arras, la droite et l’extrême droite ont directement fait le lien avec “l’immigration de masse” et menace de ne pas voter le texte de la nouvelle loi si le gouvernement décide de garder la loi portant sur la régularisation massive des travailleurs sans papiers grâce à la création du titre métiers en tension.

“Il y a bien entendu un lien évident entre le meurtre que nous pleurons aujourd’hui, l’immigration massive dans notre pays et l’absence de lutte efficace contre l’islamisme radical”, a déclaré Edwige Diaz, députée RN de la Gironde, suite à l’attentat d’Arras.

De son côté, Eric Zemmour est parti très loin en amalgamant immigration, terrorisme et Islam “Arrêtons l’immigration, interdisons les Frères musulmans, expulsons les fichés S islamistes, ne cédons plus un centimètre de terrain à l’islamisation de notre pays” a-t-il déclaré.


| À LIRE AUSSI :

>> France: Darmanin veut « l’expulsion systématique des étrangers considérés comme dangereux »
>> Gérald Darmanin accuse Karim Benzema d’être « en lien avec les Frères Musulmans »