Nette avancée de la femme algérienne dans le marché du travail

vendredi 1 février 2019 à 16:16
Source de l'article : Www.aps.dz

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, Ghania Eddalia a affirmé, jeudi, que les plans de développement avaient offert à la femme des opportunités d’emploi dans différents secteurs notamment public, une présence qui lui a permis d’enregistrer une nette avancée dans le marché de l’emploi de 20,2% de la totalité des travailleurs par rapport aux années précédentes.

Mme Eddalia, qui prend part à Tunis à la Conférence régionale consacrée à la documentation et à la planification stratégique sur « le genre social et le commerce », a déclaré que les plans de développement en général et économique en particulier, « ont offert à la femme des opportunités d’emploi dans différents secteurs notamment le secteur public, en ce sens que sa présence a enregistré une nette avancée dans le marché de travail de 20,2% de la totalité des travailleurs, soit 2.479.000 femmes travailleuses sur un total de 12.298.000 millions de la catégorie active, par rapport aux précédentes années où elle ne représentait que 5,2% de la main d’oeuvre ».

Elle a ajouté que les mécanismes et dispositifs d’aide « ont contribué à la création de postes d’emploi dans plusieurs agences, dont celles chargées du développement de l’investissement (ANDI), de la petites et moyenne entreprise (ANDPME) et de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) (17,20% des femmes en sont bénéficiaires), ainsi que le Fond de développement rural et la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) (17,60% de femmes bénéficiaires).

A ce propos, la ministre a évoqué le travail de l’Agence nationale de gestion de microcrédit (ANGEM), relevant du secteur de la solidarité nationale, qui a affecté 525.877 crédits ouverts depuis sa création en 2005 jusqu’au 31 décembre 2018, soulignant que 846.555 femmes (plus de 63%) en ont bénéficié.

Parallèlement à ces mécanismes, le ministère de la solidarité nationale a œuvré à « la promotion et l’autonomisation de la femme pour le développement de l’esprit entrepreneuriale en milieu des femmes à travers l’intensification de l’action de sensibilisation sur son rôle dans l’économie via des caravanes d’information dans toutes les régions du pays, a indiqué la ministre.

Il s’agit également, selon la ministre, d’encourager la femme à s’engager dans l’entrepreunariat et lui accorder des sessions de formation sur l’acquisition des capacités de gestion dans ce domaine, ainsi que de poursuivre la programmation et l’intensification des opérations d’information et de sensibilisation pour l’autonomisation de la femme dans le domaine socio-économique ».

Placée sous le thème « la femme crée », un concours national a été institué, en 2016, au profit des femmes porteuses de projets et des femmes entrepreneuses réussies en guise de reconnaissance de leurs réalisations et leurs créations distinguées, a rappelé Mme. Eddalia, précisant que cette compétition visait également à mettre sous les projecteurs ces femmes considérées comme des exemples à suivre, leur permettre d’élargir leur circuit relationnel et leur donner la possibilité de développer le réseau de travail entre elles ».

Rappelant « la batterie de projets dont ont bénéficié les femmes rurales depuis 2012 dans le cadre d’un programme multisectoriel », Mme. Eddalia a expliqué que le programme de la famille productrice a permis à 3078 familles de tirer profit de ce projet socioéconomique en 2018.

Compte tenu des compétences « distinguée » dont fait preuve la femme dans différents domaines, la ministre de la Solidarité a qualifié l’Algérienne « de force économique, appelée à se développer sur les plans qualitatif et quantitatif en dépit de certaines entraves auxquelles « il conviendrait de faire face et les surpasser à travers la sensibilisation et l’accompagnement ».

« Le développement et l’épanouissement de nos pays à travers la redynamisation du rôle de la femme économique et commercial est notre objectif commun », a-t-elle soutenu.

La ministre a saisi sa présence à cette conférence pour rappeler, encore une fois, « l’intérêt particulier porté par le programme du président de la RépubliqueAbdelaziz Bouteflika, pour l’implication de toutes les ressources humaines, hommes et femmes, dans la réalisation du développement économique du pays ».

« Ce programme a consacré dans la Constitution le principe de parité sur le marché de l’emploi et la promotion de la femme aux postes de responsabilités et à la prise de décisions », a affirmé Mme. Eddalia, mettant en avant ce caractère important « adopté, conformément aux orientations du président de la République quant à la mise en place de politiques et stratégies nationales qui prennent en considération l’approche du genre social dans différents domaines ».

La ministre a préconisé de « coordonner et concerter de manière régulière pour parvenir à des solutions, relever les défis et les obstacles entravant la participation efficace de la femme, cogiter aux moyens de diversification et d’élargissement des activités commerciales du point de vue qualitatif et géographique ».

Aussi, elle a mis en avant l’impératif d’échanger les expériences, les expertises et les meilleures pratiques en prenant en considération le genre social dans les politiques économiques et les accords commerciaux au niveau régional ».

Pour conclure, Mme. Eddalia a affirmé que « l’établissement de partenariats entre nos pays et la coordination dans le cadre d’alliances régionales est à même de relancer nos économies vers la croissance, et de créer une dynamique économique et commerciale basée sur la participation notamment de la femme pour aboutir à la réalisation des ODD 2030 ».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
56 queries in 0,334 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5