Moutons de l’Aïd : Les points de vente sous contrôle

mardi 23 juillet 2019 à 8:53
Source de l'article : Lexpressiondz.com

L’objectif est de briser le monopole exercé dans le milieu, sur les prix.

A quelques jours de la célébration de l’Aïd El Adha, l’Etat renforce le dispositif de contrôle des points de vente des moutons.
L’objectif est de briser le monopole exercé dans le milieu, sur les prix. A cet effet, une commission regroupant des représentants des ministères de l’Agriculture, du Commerce ainsi que de l’Intérieur, a été créée. Elle sera chargée de définir et de choisir les espaces où seront vendus les moutons de l’Aïd.
Selon les responsables, la mise en place de ladite commission, permettra d’amplifier l’offre sur les marchés, à l’échelle nationale. Les prix seront, par conséquent, abordables et accessibles pour les citoyens. Signalons dans ce sens, que plus de cinq millions de têtes de moutons sont destinés à la vente pour cette année.
Pour le choix des espaces de ventes, les membres de la commission soulignent que ces endroits doivent nécessairement se situer à proximité des points d’eau destinés à l’hydratation du cheptel. Dans ce sens, un dispositif spécial a été mis en place au niveau de la capitale, qui comptera le plus de points de vente, étant donné la densité de la population. Par ailleurs, sur instruction du ministère de l’Agriculture, il a été organisé des portes ouvertes au niveau de l’ensemble des abattoirs municipaux du pays, afin d’aider les citoyens à avoir des notions sur les techniques d’abattage appropriées ainsi que pour les sensibiliser afin qu’ils puissent faire attention à la qualité de la viande.
En ce qui concerne le contrôle de l’abattage, pas moins de 11 000 vétérinaires ont été mobilisés à cette occasion. Quelque 2 000 vétérinaires publics et 9.000 autres privés ont été appelés pour renforcer le contrôle du déplacement, de la vente et de l’abattage du bétail.
Il a rappelé que pour l’Aïd El Adha de 2018, plus de 4,2 millions de moutons ont été sacrifiés, contre 5 millions prévus cette année.
Des responsables relevant du département de l’Agriculture ont assuré en outre, que l’offre est supérieure à la demande. « La nouveauté de cette année réside dans la création de cellules comprenant des représentants des Chambres de l’agriculture et des directions des services agricoles et vétérinaires, pour accueillir l’éleveur dès son arrivée sur les lieux de vente avec son bétail, et l’orienter vers l’espace qui lui a été réservé » , ont fait savoir les mêmes sources.
Ils signaleront également que des brigades mobiles se rendront aux quartiers et cités pour contrôler les carcasses des bêtes sacrifiées. «Elles se chargeront aussi d’indiquer aux citoyens les dépôts de toisons qui seront récupérées par des sous-traitants pour les utiliser dans la fabrication du cuir.»
Les représentants du même ministère ont souligné que depuis le 11 juillet, le ministère de l’Agriculture organise régulièrement, des réunions avec les représentants de la profession (la Fédération des éleveurs, l’Association des éleveurs et la Chambre d’agriculture et la société civile.
Le président de la Fédération nationale des éleveurs, Djilali Azaoui, a, quant à lui, rassuré sur la disponibilité des moutons sur le marché national, avec près de 28 millions de têtes, affirmant que l’offre sera toujours supérieure à la demande, quel que soit le nombre de moutons qui sera sacrifié cette année, afin de discuter des dispositifs capables d’améliorer davantage le bon déroulement de la fête de l’Aïd El Adha et de réunir les conditions d’aménagement des points de vente.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
61 queries in 0,221 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5