Mort de Nahel : “un adulte a tué un bébé par balle”, tante de la victime

Mort de Nahel : “un adulte a tué un bébé par balle”, tante de la victime

Appel au calme après la mort tragique d’un adolescent tué par un policier. La famille de Nahel, un jeune de 17 ans tragiquement tué le 27 juin dernier lors d’un contrôle routier, continue de faire entendre sa voix pour appeler au calme.

Après la mère et la grand-mère de l’adolescent, c’est maintenant au tour de sa tante maternelle de s’exprimer publiquement. Dans une déclaration donnée au média britannique The Independent, elle lance un appel au calme et espère que la mort de son neveu suscitera un véritable changement.

En effet, Hatifa, âgée de 47 ans, clame haut et fort son appel à l’arrêt des violences. Elle insiste sur le fait que sa famille est totalement opposée à toute forme de violence et qu’elle ne souhaite pas que les gens soient blessés. Ses propos résonnent avec ceux de la grand-mère de Nahel, qui avait également lancé un appel au calme sur BFMTV. La grand-mère avait souligné l’importance du rôle des policiers tout en appelant les casseurs à arrêter leurs actes destructeurs.

Il est à noter que depuis la mort de l’adolescent, la France a connu six nuits d’émeutes consécutives. Ces événements ont été marqués par de nombreuses interpellations et des actes de violence dans les Hauts-de-Seine, à Nanterre. Personne n’aurait pu prévoir l’ampleur des réactions suite à la tragédie qui a touché Nahel.

Un besoin urgent de changement

De plus, la tante de Nahel se souvient de lui comme d’un adolescent sans histoire, mais plein d’ambitions. Elle le décrit comme un jeune homme affectueux, passionné par l’écriture de paroles de rap, et dévoué à sa mère. Hatifa exprime sa gratitude pour le soutien reçu, tout en avouant sa surprise face aux protestations qui ont suivi la mort de son neveu. Elle estime que de nombreuses mères, comme sa sœur, en ont assez d’avoir peur en permanence, ce qui explique en partie la mobilisation populaire.

A LIRE AUSSI : La grand-mère de Nahel indignée face au montant de 600.000 euros de la cagnotte pour le policier

Pour conclure, la tante de Nahel espère que la mort de son neveu ne sera pas vaine et qu’elle entraînera des changements significatifs. Elle déclare : “J’espère que la mort de Nahel va susciter une forme de changement qui fera que ça ne se reproduira plus”, estimant, “En fin de compte, un adulte a tué un bébé par balle”. Hatifa insiste sur le fait que le racisme et les discriminations au sein de la police doivent cesser. Elle affirme également que les policiers, dépassés par la situation, rejettent leur frustration sur les jeunes. Pour elle, il est essentiel de mettre fin à cette situation pour rétablir une relation de confiance entre la police et les jeunes.

La tante de Nahel souligne que ce serait un véritable désastre si, malgré tout ce qui s’est passé, rien ne changeait et que le policier responsable de la mort de l’adolescent s’en sortait impuni. Elle met en avant l’importance de la justice dans cette affaire.

Hatifa exprime son inquiétude pour sa soeur, maman de Nnahel

Pour conclure, Hatifa informe qu’après l’enterrement de Nahel samedi dernier et “l’immense chagrin” causé par sa mort, elle s’inquiète désormais pour sa sœur Mounia et mère de l’adolescent, qui avait appelé à une marche blanche jeudi dernier.

Ajoutant : “Ma sœur s’est entièrement concentrée sur son fils, son fils unique. J’ai peur qu’elle fasse une bêtise quand elle sera confrontée à la solitude, une fois que tout se sera calmé”.

A LIRE AUSSI : Mort de Nahel : le passager en fuite livre un témoignage poignant et accable le policier