Mokrane Ait Larbi : « qu’attend le parquet pour appliquer la loi contre les corrompus? »

lundi 25 mars 2019 à 11:41
Source de l'article : Algerie360.com

 Mokrane Ait Larbi, avocat, défenseur des droits de l’homme et ex directeur de la campagne présidentielle de Ali Ghediri, a diffusé sur sa page Facebook pour une lettre ouverte destinée à l’attention du procureur général auprès de la cour de justice d’Alger pour poursuivre les corrompus.

« En tant que citoyen ayant participé au mouvement populaire, j’ai entendu la voix du peuple qui demande de poursuivre et de punir les corrompus qui ont détruit l’économie algérienne. « 

L’avocat qui avait dénoncé le 18 mars dernier la suspension d’un confrère suite à son refus d’émettre des décisions contre les personnes arrêtés lors des marches du 22 février, demande cette fois-ci à la puissance juridique de diriger son attention à l’autre coté de la rive.
S’armant de constitution algérienne, l’avocat cite, en s’adressant au procureur général, l’article 32 de la constitution, »tous les citoyens sont égaux devant la loi. » Demandant la nécessité de concrétiser ce principe dans la réalité. Ajoutant que pour poursuivre ces corrompus qu’une plainte n’est pas indispensable. La procédure nécessite seulement l’application de l’article 36 du Code des procédures pénales qui constitue à ce que le procureur ordonne de prendre des mesures pour enquêter sur les crimes punis par le Code pénal dont la loi de lutte contre la corruption émise en 2006.

« Si la loi permet la poursuite judiciaire des corrompus sans nécessité de plainte qu’attend le parquet pour répondre à la voix du peuple ?« 

M.A.Y

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
12 queries in 0,207 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5