Mohcine Belabbas à Gaid Salah : «Déposez votre demande de retraite»

mercredi 22 mai 2019 à 17:48
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie, Mohcine Belabbas, a encore une fois réagi, ce mercredi, sur sa page facebook, au discours du chef d’État-major de l’armée, Ahmed Gaid Salah, prononcé lundi dernier, à partir d’Ouargla, en 4e région militaire.

Un discours, qui aux yeux de Mohcine Belabbas, «ne laisse aucun doute sur la volonté du chef de l’Armée de régenter la vie du pays», et qui renseigne sur «le peu de cas que font nos dirigeants de l’avenir du pays à court terme».

Le président du RCD soutient, à cet effet, que «le pouvoir de fait s’enfonce dans le déni de réalité pour présenter la présidentielle du 04 juillet comme une échéance qui sortira le pays de l’ornière», bien qu’elle soit «unanimement rejetée et qu’aucun candidat sérieux n’ait retiré les formulaires et encore moins réussi à collecter les parrainages nécessaires pour faire valider son dossier auprès de ce qui fait office de conseil constitutionnel».

Plus loin encore, Mohcine Belabbas indique qu’«à coups d’injonctions et menaces, le chef de l’État-major qui s’est octroyé, en violation de la constitution, à la fois, les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire croit pouvoir mettre tout le monde au garde à vous».

Toujours au sujet de la tenue des élections présidentielles, il a précisé que l’Algérie «a besoin d’une période de transition constituante pour en finir avec les crises cycliques qui ont hypothéqué et hypothèquent encore son avenir».

Même tonalité au sujet de l’«appel» d’Ahmed Gaid Salah de désigner des représentants du peuple. «Vous enjoignez au Hirak de dégager de vrais représentants pour dialoguer. Mais avec qui ? Que représentent aujourd’hui ceux qui commandent le pays ? Vous avez été choisi par le chef de l’État déchu comme vice-ministre de la défense et comme chef de l’état-major de l’Armée», peut-on lire dans le même communiqué. Avant d’ajouter : «En vérité, seule une autorité ayant l’assentiment du Hirak a la légitimité de conduire le pays vers un État de droit».

Ainsi donc, Mohcine Belabbas considère qu’Ahmed Gaïd Salah joue «la confusion en tentant de faire croire que l’exigence du départ collectif concernerait tous les cadres de l’État alors que le peuple ne demande que le départ de toutes les figures du pouvoir exécutif et des organes de pouvoir (conseil constitutionnel…)».

Devant la situation que traverse le pays le président du RCD propose une seule solution à Ahmed Gaid Salah, «déposez votre demande de retraite, vous et tous ceux qui comme vous ont vieilli dans les postes de commandement et les centres de décisions politiques». Cette proposition répondra, selon Mohcine Belabbas à ces différentes questions : « Vous voulez réhabiliter la compétence et redonner sa place à l’élite ? Vous voulez remettre de la confiance dans l’économie nationale ? Vous voulez rendre un dernier service à l’armée nationale et à l‘Algérie ? ». S’adressant toujours au chef d’État-major, il a tenu à lui rappeler qu’il y avait «des cadres militaires et politiques intègres et compétents dans la génération que vous avez de tous temps marginalisée et exclue. Laissez-les prendre les choses en main et vous verrez ce que vaut réellement l’algérien».

Imène AMOKRANE

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
63 queries in 0,199 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5