Mohand Rabhi élu hier nouveau président de l’APW d’Alger “Tout est urgent dans la capitale”

Mohand Rabhi élu hier nouveau président de l’APW d’Alger “Tout est urgent dans la capitale”

siege-de-l-apw-de-mascara_92957.JPGLe vote, qui s’est déroulé en présence des autorités locales, dont le wali d’Alger Mohamed Kébir Addou et des membres de l’APN, a été organisé conformément à l’article 66 de la loi relative à la wilaya.

Mohand Rabhi a été élu hier nouveau président de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) d’Alger, en remplacement de Djamel Madi, élu député sur la liste d’Alger du parti du Front de libération nationale (FLN), à l’Assemblée populaire nationale (APN), issue des législatives du 10 mai dernier. Unique candidat à se présenter à ce poste, M. Rabhi, anciennement vice-président de l’APW chargé de l’économie, des finances, du budget et des investissements, ancien cadre à l’entreprise publique Sonacome et issu du parti du FLN, a été élu, lors d’une séance extraordinaire, à la tête de l’APW.

Une mission qu’il assumera jusqu’aux prochaines élections locales. M. Rabhi a été élu par 40 voix favorables, contre 12 bulletins nuls sur les 55 membres que compte l’APW d’Alger.

Le vote, qui s’est déroulé en présence des autorités locales, dont le wali d’Alger Mohamed  Kébir Addou et des membres de l’APN, a été organisé conformément à l’article 66 de la loi relative à la wilaya. Intervenant à l’occasion de son investiture, M. Rabhi a indiqué que sa nouvelle mission était “une lourde responsabilité” en raison des défis quotidiens imposés au fonctionnement de la wilaya d’Alger. “Mes credo dans le travail à la tête de cette APW sont la simplicité, la dignité, la confiance et surtout le sens des responsabilités”, a-t-il dit. “Tout est prioritaire à Alger, il n’y a pas d’exception, tout est urgent. Il faudrait axer nos efforts sur les projets en cours, les suivre. Et puis, il faut les mettre à jour et lancer les projets en maturation, les besoins sont pressants”, a-t-il souligné, répondant à une question d’un journaliste qui l’interrogeait sur les priorités de sa mission.

“J’apporterai mon expérience, en assurant la continuité et la stabilité, mais avec un certain dynamisme pour répondre aux préoccupations de la population”, a-t-il ajouté.

De son côté, le wali d’Alger, qui a salué l’organisation de ce vote, a évoqué “la complémentarité entre les élus et l’Exécutif pour la prise en charge quotidienne des populations”.

“Nous allons travailler main dans la main pour assurer l’intérêt général et du citoyen”, a assuré M. Addou.

Par ailleurs, suite à cette élection, deux autres membres ont rejoint l’APW d’Alger, en l’occurrence Abdelwahab Bouissi du FLN en remplacement de M. Madi et

Mme Fatma-Zohra Fezaz, en remplacement de Mme Benbessa Rahima, élue également députée à l’APN sur la liste d’Alger du Parti des travailleurs (PT).

R. N./APS