Mohamed Aïssa : une clause juridique pour garantir la protection des imams

mercredi 14 novembre 2018 à 21:02
Source de l'article : Algerie360.com

Présidant le lancement des festivités officielles célébrant le Mawlid Ennabaoui, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, a affirmé mercredi à Blida que le projet de révision du code pénal qui sera présenté au gouvernement par le ministre de la Justice, Garde des sceaux, prévoyait la « proposition d’une clause juridique qui garantit la protection des imams de mosquées dont certains ont fait l’objet ces deux dernière années d’agressions ayant entrainé la mort pour certains cas », rapporte la radio algérienne.

M. Aissa a ajouté que « agressions dont ont fait l’objet les imams ces deux dernières années ont contraint la tutelle à proposer une clause juridique qui garantit la protection aux imams dans le cadre du projet de révision du code pénal ».

La clause prévoit une série d’amendements qui ont touché d’autres domaines à l’instar de la protection des mosquées et des symboles religieux, a indiqué le ministre qui a ajouté que la commission en charge de l’élaboration de ce projet a approuvé cet amendement qui sera présenté au gouvernement par le ministre de la Justice puis au Conseil des ministres en prévision de son adoption par les deux chambres du Parlement. Selon lui  près de 45 cas d’agression contre des imams ont été enregistrés par ses services en 2016 ayant entrainé la mort d’un imam-prêcheur dans la wilaya de Ain Defla, 93 cas en 2017 et un décès d’un muezzin dans la wilaya de Tizi Ouzou durant la même année. Un troisième décès d’un muezzin a été enregistré en 2018 dans la wilaya de Laghouat, a-t-il ajouté.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,523 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5