Ministère des transports : nouveau programme de vols supprimé

Ministère des transports : nouveau programme de vols supprimé

Les algériens attendent de pied ferme une réévaluation du nombre de vols, espérant ainsi plus de places mais surtout une baisse des prix. C’est donc enthousiastes qu’ils ont vu le communiqué publié sur la page Facebook du ministère des Transport dans lequel il avait annoncé un nouveau programme de vols d’Air Algérie à partir du 27 mars 2022 plus riche en y ajoutant 65 vols supplémentaires par semaine.

L’entrain fut de courte durée, car moins de heures plus tard, le communiqué de presse a été supprimé de la plateforme, il a aussi été retiré des pages d’Air Algérie que ce soit sur Facebook ou Twitter et ce sans aucune explication.

Pour rappel, c’est du déjà vu de la part du ministère des transports qui n’en est pas à son premier coup. En effet le 9 Mars dernier le ministère des Transports avait annoncé une augmentation de 108 vols sur le programme d’Air Algérie, qui avait elle aussi publié un communiqué mais deux jours plus tard, les annonces furent supprimées.

Le président nomme un nouveau ministre des Transports

Le jeudi 10 mars 2022, Aissa Bekkai qui était au poste de ministre des transports s’est vu limogé pour faute grave et c’est quinze jours plus tard que le président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune a rendu public le nom du successeur de Bekkai.

En effet, ce jeudi 24 mars a été annoncée la nomination d’Abdallah Mounji comme nouveau ministre des Transports et ce après la consultation du Premier ministre Aimene Benabderrahmane. Celui-ci occupait le poste de secrétaire général du ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire.

Un député exprime son mécontentement quant à la suppression du communiqué

La suppression du communiqué annonçant l’augmentation du nombre de vols en a fait réagir plus d’un. Dans un premier temps, les citoyens algériens et la diaspora ont clairement exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux, mais aussi leur incompréhension vis- à- vis du manque d’informations communiquées.

Dans un second temps, le député à l’Émigration Abdelouahab Yagoubi, très investi par rapport à l’évolution de la situation touristique et des moyens de transports vers l’Algérie s’exprime fréquemment sur ses réseaux sociaux officiels et nous pouvons clairement y voir une attente qui devient de plus en plus longue.

Prévoyant une amélioration compte tenu du communiqué publié, celui-ci voit ses espoirs voler en éclats avec la suppression de celui-ci. En effet, dans une publication sur sa page Facebook, il dénonce une “c’est l’incapacité de communiquer” à l’heure ou la transparence et des résultats concrets sont demandés. Néanmoins, il espérait que la situation s’éclaircisse .

Il a réitéré, avec une seconde publication dans la même journée, énonçant un “racket” et appelant à une ouverture des frontières dès que possible, ainsi qu’à une augmentation des vols afin d’assurer l’accessibilité à tous.